faux nom, incompétent, sans homologation ni assurance








voyance financière trompeuse : pratique commerciale prohibée



Le 18 mars 2016 on trouvait sur le site de l'étoile de vénus un trombinoscope de voyants sur la page "voyance privée", au nombre desquels figuraient un visage de nature à créer une confusion. Reposant sur des allégations ou présentations fausses.



Ce visage est celui d'un exploitant de la crédulité dont les prestations se nomment yanis voyance et le patronyme comporte exclusivement des origines magrébines, alors que le site edv le présente au consommateur avec un nom italien, de nature à entretenir une confusion avec une marque connue d'automobiles de sport : Lamborghini.


Yanis le voyant bluffeur


Le site edv présente un voyant typé "italien arabe" au consommateur crédule. Cette publicité caractérise une pratique trompeuse car il s'agit d'un fait objectif au sens du f du 2e de l'article L.121-1 :


Une pratique commerciale est trompeuse si elle est commise dans l'une des circonstances suivantes :

2° Lorsqu'elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur

et portant sur l'un ou plusieurs des éléments suivants :

f) L'identité, les qualités, les aptitudes et les droits du professionnel ;


La tromperie sur l'identité est constituée car Yanis se prénomme en réalité  Mohammed, comme le Rassoul.

Que dire de ses aptitudes?


Le site edv donne quelques indications sur les "prestations" de Yanis (une marque), au nombre desquelles figurent :



pour faire une démonstration simple retenez que cet "arabo italien" prétend conseiller de 11 à 14h en financier.

Pour exercer ce type d'activité il faut impérativement afficher un numéro ORIAS car le code monétaire et financier impose de souscrire à une assurance de nature à couvrir les sinistres des clients conseillés. Sinon on s'expose à des poursuites.


Lisez bien la fiche de présentation de Yanis par edv, nulle part ne figure ce numéro ORIAS permettant au client de

contacter l'assurance lorsque l'oracle de Belline rend des avis inadaptés et incompatibles avec les activités de gestion de l'argent, pour se faire rembourser les pertes financières résultant des mauvais conseils. En effet, contrairement à ce que prétend edv, que la voyance est relative, que ça ne marche pas à tous les coups, le "voyant financier" ursupateur d'une activité protégée par la loi doit assurer ses échecs et restituer l'argent perdu. Le client a le droit de poursuivre, ainsi que de saisir la médiatrice  afin de faire cesser ce trouble. Yanis Lombardini non seulement trompe le client sur son patronyme, mais encore sur sa prestation puisqu'il n'est pas homologué pour donner un avis financier.


Le consommateur se trouve exposé à une prestation commerciale trompeuse.


Prestation d'autant plus mensongère et mystificatrice que le site edv prévient ses clients en petits caractères:" Les réponses, prédictions ou interprétations des voyants ne doivent, en conséquence, pas constituer le fondement d'une prise de décision personnelle ou professionnelle."


En d'autres termes le yanis arabo latin caractérise un imposteur incompétent dont la consultation est inutile.

Pour quelle raison cette offre stupide se trouve-t-elle sur edv?


Parce qu'il s'agit d'un jeu malsain de l'éditeur de ce site ainsi qu'il l'écrit dans ses CGV :


"Les produits et services fournis sur le présent site revêtent un aspect purement ludique. En aucun cas, les produits et services fournis ne peuvent constituer des conseils légaux, médicaux ou psychologiques".


Comme les enfants lorsqu'ils jouent au docteur. Sur edv on trouve ainsi des imposteurs qui jouent, contre l'argent des consommateurs, au conseiller du coeur, sans avoir fait les études nécessaires en psychologie de couple. Au conseil en carrière, sans avoir l'expérience professionnelle du recruteur ou du sélectioneur de profils, ni non plus du spécialiste des RH en entreprise.


Sur le site de Yanis on trouve un florilège intéressant de son incompétence notamment cette déclaration :

Yanis le conseil en travail emploi



La cessation des pratiques trompeuses s'ordonne en justice.


claude thebault 

03-2016


capture d'écrans réalisées en application du droit de citation et de la liberté de la Presse











®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702