le muezzin des voyants gesticule dans le Palais de Justice de Paris avec un calibre vide croyant impressionner ainsi ses adversaires












INADEQUATION seconde époque







Le site zététique.fr se fera une raison, en découvrant l'emprunt du titre de son article de novembre 2004, afin de servir une seconde fois une cause similaire. Ou presque.Puisque l'occasion nous est donnée de jouer les prolongations, un rappel sur le match en cours s'impose pour la compréhension des enjeux.  


Le site du muezzin des voyants, le rabi Yucef, annonce depuis début novembre 2016, qu'il convie plusieurs pseudonymes américains à une rencontre au sommet, en compagnie du président du Tgi de Paris. Le 13 janvier 2017. Au menu des discussions diplomatiques figurent plusieurs différents internationaux notamment des contentieux présumés diffamatoires. Selon le point de vue du rabi. Lequel en profite pour faire une annonce. Notamment un dépôt de plainte avec son cortège de tralala. Dans le style "on verra ce que l'on verra". Démonstration de force et occasion de rouler des mécaniques. Surfait et pas crédible.


Le rabi Yucef écrit notamment sur son site : "ils sont convoquées, dans le cadre d'une assignation en référé le 13 janvier 2017 , devant le Président du Tribunal de Grande Instance de Paris, afin de rendre des comptes pour entre autres réjouissances: diffamation, discrimination, insultes, injures publiques, incitation à la haine raciale , tromperies des consommateurs, harcèlement, menaces et chantage sous conditions, certains hébergeurs de commentaires diffamatoires sont également convoqués afin de communiquer les noms des courageux anonymes qui se cachent derrière un anonymat ''de confort '' pour déverser leur fiel. "


Déclaration d'un tigre de papier afin d'impressionner. Sans être véritablement en position de force. Car les plénipotentiaires convoqués n'ont que 10 mots à prononcer, ou à écrire à défaut, pour botter le train définitivement au rabi Yucef afin qu'il se taise.


Cette histoire ressemble, par certains aspects, à un conte des milles et une nuits. Inutile de potasser les codes longuement. Juste le prononcé d'une formule -presque- magique et aussitôt les accusations de tromperies des consommateurs, harcèlement, menaces et autres gros mots similaires s'effacent aussitôt d'eux mêmes. Envolés...


En procédure civile française, notamment pour un référé, il est inutile de se présenter. Il suffit juste d'écrire une lettre d'explications dans lequelle on expose les motifs du refus de comparaître. Sans constituer avocat. En application du principe de l'article 14 du cpc, en France nul ne peut être jugé s'il n'a été entendu ou appelé. La lettre sera courte à rédiger. Une demi-page avec les formules de politesse suffira.


Bien sûr, dans le lot, il s'en trouvera un à faire la tête. Ce sera David Mocq -instrumentalisé marionnette- il sert de prétexte...

 

φclaude thebault



Zetetique.fr relevait, dans son court papier, plusieurs invraisemblances. Quand à Jean Paul Krivine, dans SPS daté mars 2000, il notait lui aussi que "le chevalier blanc n'était pas immaculé". Bref, chacun à sa façon, observait quelque chose. Le référé du 13 janvier 2017, la plainte pénale...un moment d'esbroufes pour se défouler. Renvoyer le muezzin à sa mosquée de voyants soldera le dossier une fois pour toute. Définitivement.


astroemail 12/16

10-2 CEDH pluralité des opinions dans une société démocratique





inad,sissaoui,david mocq,diffamation,new york,maximillien,judith fricot,rambert





"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702