le bottin de la Crème une tromperie venue de New York USA












LES NAIVETÉS DE FRANCOIS CHARLES RAMBERT...


Un aveugle, incapable de voir qu'il se fait rouler dans la farine, peut-il encore publier sur son site "je suis le meilleur"?...




 

La page d’accueil du site de François charles Rambert célèbre, à sa façon, ses distinctions.


« Si je cite mes références, ce n'est pas pour me vanter, car je suis resté aussi simple…» Simplet serait une juste qualification de ses aptitudes, ainsi que naïf.


Quelles sont ses recommandations ? Égrenons ses titres et ses citations honorables :

 

Récemment, j'ai été classé 1er Meilleur Voyant 2015 - 2016 parmi les Meilleurs Voyants de France et d'Europe

En 2015, j'ai été classé 1er Meilleur Voyant parmi les Meilleurs Voyants de France et d'Europe


Depuis 2013, une grande revue de voyance aux USA et la Fédération américaine des meilleurs voyants dont le président est M. Maximillien de Lafayette a publié un classement des meilleurs voyants


En 2013, j'ai été classé 2ème Meilleur Voyant au classement international des Meilleurs Voyants de France, d'Europe et des USA


On trouve aussi cette affirmation sur sa page « mentions légales » :

Depuis juin 2016, quelques personnes ont contesté les classements des voyants publiés par la Fédération américaine des voyants si une enquête était faite à ce sujet, j'en publierai les résultats. …Chiche il en est incapable !


affligeante déclaration de naïveté de François Charles Rambert dans ses mentions légales.


Reprenons le fil de ces classements encenseurs:

Une publication étrangère, cataloguée « grande revue de voyance aux USA », et « la fédération américaine des meilleurs voyants" dont le président est Monsieur Maximilien a publié le palmarès des meilleurs voyants, en distinguant François Charles RAMBERT en 2013, au rang de second meilleur pour atteindre en 2015-2016 la place de premier des meilleurs parmi les meilleurs. Voilà une overdose de superlatifs du top des tops.


Nous avons deux sources, une grande revue de voyance et une fédération américaine des meilleurs voyants.


François Charles RAMBERT ne prouve rien de ses capacités d’excellence. Il se contente d’aligner les affirmations invraisemblables sans les vérifier. Il le devrait. Il incombe à chaque partie de prouver conformément à la loi les faits nécessaires au succès de sa prétention dispose l’article 9 du code de procédure civile. C’est la règle.


Une grande revue de voyance aux USA. Si considérable que François Charles RAMBERT, en 3 années n’en donne pas le nom. C’est qu’elle n’est ni grande, ni ne possède d’audience dans les 51 états de la fédération Etatsunienne.


La fédération américaine des voyants de monsieur Maximilien. Voilà, en définitive, le pot aux roses de François Charles RAMBERT. Certes le mot fédération ronfle considérablement dans l’oreille des gogos, et visiblement François Charles RAMBERT se trouve au nombre des jobards. Renseignement pris à New York, ce n’est que la dénomination, prétentieuse, d’une œuvre de charité locale. En effet, on ne trouve pas, dans les 50 autres Etats de la fédération des Etats-Unis d’organismes de voyants regroupés dans celle de New York. Comment le sait-on ? Parce que cela se trouve écrit dans les 2 pages de ses statuts déposés le 27 février 2012  :


Statuts de l'oeuvre de bienfaisance locale new yorkaise dénommée fédération....


FIRST : the name of the corporation is American Federation of Certified Psychics and mediums incorporated

PREMIER : le nom de la structure est fédération Américaine des psychiques et mediums certifiés non commerciale


THIRD : the Corporation is organized as a new york domestic non profit corporation

TROIS : la structure est organisée en oeuvre caritative newyorkaise non profitable


En somme il faudrait dire la fédération newyorkaise des médiums locaux.


Contrairement aux affirmations de François Charles RAMBERT les statuts ne font nulle part état des meilleurs, ni non plus de la crème des médiums. Et moins encore des Etats-Unis, de la France ou de l’Europe. Charles François RAMBERT survend aux français des qualifications inexistantes. Cela se nomme de la tromperie. Puisque François Charles RAMBERT impute des qualités, non déclarées sur le papier officiel numéroté 12030900825 du Département d’Etat de New York, à un organisme lilliputien microscopique composé exclusivement de 3 personnes. Le dénommé Maximilien, lequel se fait aussi appeler Delacroix comme le peintre, avec une quinzaine d’autres appellations fantaisistes, sans en avoir le talent. Gedeon ISSA un afro américain. Et Dino Vitantonio. Une famille italienne de plus? Godfather?...


François Charles RAMBERT affirme « j’ai été classé ». Comment ? Par qui ? Il n’en dit rien car il l’ignore. Alors Delacroix vend la mèche :  ce « serait » l’opinion du public. Suite au "vote mondial" organisé à New York chaque année depuis 2012. Opinion publique ! Vote mondial ! Des propos alambiqués suspects ! Delacroix se fait passer pour l'ONU de la voyance. François Charles RAMBERT s’avère incapable de donner ses résultats électoraux : était-il candidat ? avait-il au moins un bulletin et un programme pour ses électeurs? a-t-il seulement fait campagne? quels étaient les noms de ses adversaires ? le nombre ? combien de voix obtint-il ? quels suffrages ? nombre de bulletins ? Exprimés ? Blancs ? Nuls ? Quorum ? il ne sait qu’une seule chose, on lui a écrit « François Charles, mon petit, tu étais second, maintenant tu es le premier des premiers au cinémoi des mégalos". En d'autres termes Roitelet Potiche de service au royaume de la mégalomanie. Delacroix s'amuse, en buvant son whisky, avec la vanité de ces voyants français faisant le beau comme des petits toutous au moindre petit os à ronger qu'on leur distribue.La publicité trompeuse marche nettement mieux que la vraie réclame. Il suffit de s'adresser aux bonnes andouilles et de les enduire copieusement de moutarde.


Parce que le vote international, les statuts de l'oeuvre caritative newyorkaise le lui interdisent :

« no substantial part of the activities of the corporation shall be carrying on propaganda…the corporation shall not carry on any other activities not permitted to be carry on -a-…”


Aucune part substantielle des activités de la structure sera employée en propagande…la structure ne s’investira dans aucune activité non permise au -a-. Le a de quoi ? Du 5 de l’article 102 de la loi relative aux œuvres non profitables newyorkaises. Un renvoi à la définition de ses activités. Laquelle ?

-   Promouvoir le travail et la qualité des médiums de new york

-  Aider les mediums newyorkais à développer leurs talents et à les faire connaître

-  Promouvoir les médiums newyorkais par les forums de discussion et les débats publics


François Charles RAMBERT est-il un citoyen new yorkais ? Non il habite dans un petit port français de la côte normande. A Plougastel les oies. Il n'a pas qualité à recevoir les prestations servies par l’œuvre caritative américaine. Son classement est donc sans valeur puisque l’œuvre de bienfaisance n’est pas autorisée à intervenir au-delà de New York. En revendiquant une qualité, à titre de prestation d'une société charitable newyorkaise, il se rend aussi coupable de poursuites par la loi de New York sur les sociétés non profitables depuis les lois récentes de 2016. Si François Charles Rambert fait la manche, comme clodo, à la station de métro de la 23e rue son compte est bon suite à dénonciation à la police locale. Un immigré français, sans droit de séjour, revendique une excellence décernée par une oeuvre caritative de bienfaisance locale. Avec son charmant visage de poupon la prison de Rykers lui ouvrira ses grilles pour le recevoir. Enfin pas tout de suite. Dans quelques mois, peut-être, s'il est contraint de déguerpir à toute vitesse de sa charmante localité de port de pèche. Avec l'âge il développe une incapacité de plus en plus grande à lire son journal. La presbytie s'installe avec ses désordres visuels. Pensez donc lire l'avenir ce n'est désormais plus possible pour lui, même écrit en braille. Sa copine Catherine Lyr dévoile l'avenir au Strip Tease de la Place Pigalle à Paris. Dans sa nudité nue. Dans les boites pour gays et homos, ou chez Michou, François Charles Rambert n'a aucun espoir de dévoiler quoi que ce soit. Y compris avec des lunettes de spectacle non google glass.


Cet épisode newyorkais écorne les facultés de François Charles Rambert, en révélant crument que ses prétendus pouvoirs de voyance sont du pipeau. C’est un AVEUGLE. Incapable de voir qu’il se fait pigeonner par des affabulateurs américains. Le public croit François Charles Rambert branché en direct live, sans ligne de rappel, sur le mystérieux inconnu de l’avenir. Alors qu’il n’est même pas raccordé au circuit de secours sur batterie. Comme voyant, ou zéro, c’est du pareil au même. L’aveuglement total existe. François Charles Rambert en donne la saisissante démonstration. Ni prophète, ni devin, ni python. Pas même une épée. « Un des meilleurs voyants… » dit sa publicité surfaite et trompeuse. Acuité visuelle nulle. Une Canne Blanche de la Voyance. S’il est le meilleur que sont donc les autres ? Le meilleur du pire.


En définitive nous sommes à mille lieux des meilleurs voyants de France d’Europe et des USA. Meilleur c’est le hochet habituel des voyants incompétents en mal de reconnaissance et de publicité. Il suffit d’agiter ce superlatif dans tous les sens pour les satisfaire et les calmer. Ils ne pleurent plus ensuite ni ne gémissent. François Charles RAMBERT est un innocent gobeur de mouches. La distinction de premier des meilleurs lui faisait plaisir en satisfaisant son ego de mégalo. A son âge il croit encore au Père Noël, notamment lorsque celui-ci s’appelle Maximilien Delacroix. Lui même un autre mégalo de la particule. Roulez François Charles Rambert dans la farine, comme un dadais, ajoutez ensuite la garniture de décoration d’un sapin de 31 décembre en prime, guirlandes comprises avec étoile électrique clignotante. Il est ravi.


Annuaire 2016 page 298 il faudrait excéder une distribution normale pour atteindre cette taille


Tout cela n’aurait aucune importance si le code de la consommation ne réprimait les prestataires faisant usage de fausses qualités…lorsque le consommateur est abusé par des tromperies manifestes.


François Charles RAMBERT, en définitive, appartient à la catégorie des meilleurs de l’imaginaire comme le malade de Molière. Avec son classement en pôle position, il s’est surpassé dans l’exagération de ses mérites, en oubliant que pour conserver son crédit, il faut savoir le ménager, avec modestie.


φct

astroemail 09/16






NOTE:

Le débat sur la publicité des bonimenteurs prit de l'importance en France dans les années 1930 avec le différend opposant le célèbre Fakir Tahra Bey, et l'auteur du livre "Fakirs fumistes et compagnie". Ouvrage dans lequel il était écrit que les fakirs comme voyants ne valaient pas tripette. Tahra Bey fakir parisien, qui investissait des sommes considérables pour sa publicité, attaqua l'auteur du livre devant le tgi de Paris en diffamation et dénigrement, et perdit son procès.Dépité par son échec Tahra Bey refusa de se pourvoir en appel. L'affaire constitue un précédent judiciaire sérieux. Les jurisprudences suivantes dans la seconde moitié du XXe siècle déboutent les astrologues et les voyants lorsqu'ils assignent en justice sur le fondement de leur notoriété, vraie ou supposée. Dans l'affaire de New York de 2016, François Charles Rambert prit pour vrai, ou véridique, les affirmations de Maximilien Delacroix, se faisant aussi appeler Jean Max, Jean Maximilien, enfin connu pour user de 15 aka différents listés sur les Pages Blanches de l'annuaire de New York. François Charles Rambert pouvait se méprendre. Toutefois jusqu'à une certaine limite. Il accepta que Jean Max publie son patronyme accompagné de l'épithète "UN GEANT de la voyance." Il faudrait qu'en terme de distribution normale des tailles des voyants que François Charles Rambert dépasse les 2 métres de hauteur pour revendiquer cette qualité. Tout au moins sur le plan physique. Dès lors que sa taille se situe dans la moyenne d'une courbe de Gauss, il y a mensonge et tromperie. Quiconque peut alors demander en justice sa condamnation pour publicité trompeuse, et réclamer d'importants dommages et intérêts. Et les obtenir. François Charles Rambert ayant commis l'erreur d'écrire à son publicitaire trompeur qu'il était "son ami".


Extraits des "Mémoires Annotées du Fakir Birman de Paris"

par Claude Thebault et Charles Fossez...à paraître


Publicité de Tahra Bey Fakir à la prestigieuse adresse du 7 av Victor Emmanuel III

Le Petit Parisien 19 avril 1931 audience Paul Heuzé c/Tahra Bey

plaidée pour Paul Heuzé par Me Maurice Garçon avocat spécialisé en divinations

futur Académicien Français, auteur de "Essai sur l'éloquence judiciaire"".

Le Petit Parisien 7 juin 1931 Tahra Bey perd son procès et abandonne ses prétentions

sans faire appel.






"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702