ASTROEMAIL
informations juridiques de la consommation de crédulité





 illusions, mensonges, association d'idées en psychologie



ILLUSION DE MOÏSE









Les faux voyants non sérieux affirment tous «aider les autres à éviter les pièges de la vie» au motif des capacités supérieures de leurs perceptions. Dalida voyante médium déclare sur son site «grâce à mes dons j’ai la capacité de voir de sentir et de comprendre plus de choses». Formulation confuse et imprécise. Y compris lorsqu’elle ajoute «je suis moins limitée dans ma perception des lignes du temps et des dimensions». Ses représentations ne sont que des illusions.


ILLUSIONS DE SAVOIR


Deux tests en introduction


1-Test de connaissance

.Paris est la capitale de la France

.L’euro est la monnaie commune des pays de la communauté européenne

.La lune fait le tour du zodiaque en moyenne en un mois

Les deux premières affirmations sont vraies, la troisième est fausse.

Administrativement et politiquement Paris centralise toutes les décisions, les pouvoirs sont concentrés dans cette ville pour tout le pays.

L’euro caractérise la monnaie de change des 27 pays constituant l’Union Européenne.

Ces réalités sont à peu près acquises par la majorité de la population normale.


Quant à la Lune, cette planète est connue en qualité de satellite physique de la Terre. Le langage populaire dit communément « la Lune tourne autour de la terre ». Cela se remarque avec les 4 rendez-vous mensuels de la nouvelle lune, du premier quartier, de la pleine lune et du dernier quartier. La lune étant attachée à la Terre d’au maximum 400 000 km de distance ne peut se déplacer ni plus vite que la Terre, ni faire, toute seule, 360° de longitudes sidérales en 1 mois.  Car la lune se déplace à la vitesse de la Terre, ni plus ni moins. Cette dernière affirmation, selon laquelle la lune couvre 360° mensuellement émane du monde de l’anormalité. Elle témoigne d’une violation, entretenue par les effets de répétition et de familiarité, des règles de la normalité.


2- Test de reconnaissance

A 13 C        12 13 14

 A première lecture vous hésitez entre A B C et A 13 C. L’effet de crénage entre le 1 et le 3 vous incite à lire le nombre treize. Mais vous avez quand même un doute. Alors que la séquence 12 13 14 est aisée. Au lieu de 12 B 14.


Cette attention confirme les observations faites en psychologie sur les 2 modes de pensée que nous avons tous. Le système 1 et le système 2. La lecture de A 13 C mettait en œuvre votre système 2 afin de vérification. Il vous reste tout de même un doute. Pourquoi ce test ? Parce que les formes B et 13 sont proches en graphisme, par effet de crénage. D’où le quiproquo possible.


ILLUSION DE MOÏSE

 « Combien d’animaux de chaque espèce Moïse mettait-il dans l’arche ? »

Le contexte de la question est biblique : Moïse un personnage, l’arche, le bateau mythique du déluge.


La tentation est grande de répondre, un animal de chaque espèce. La réponse est fausse, car le héros du déluge se nomme NOE, pas MOÏSE. Moïse apparaît, dans l’ancien testament, lors de la sortie d’Egypte des Habiris en leur faisant traverser le désert, où ils se sont perdus pendant 40 ans. Le Déluge n’est pas daté dans les Ecritures. Ni non plus la sortie d’Egypte, sauf par la mention du nom du pharaon Ramsès II. L’archéologie date, puisque sont distinguées les périodes pré et post diluviennes. L’épopée de Gilgamesh se rapporte aux faits d’un roi post diluvien. La dépouille mortelle de Ramsès, retrouvée, se trouve au musée du Caire. Moïse est tenu pour un personnage mythique faute de preuve de son existence.


L’illusion de Moïse, élaborée en psychologie, se rapporte à la notion de norme dans la formation d’une appréciation par la pensée dans le système1. Celui de la compréhension facile, aidée par les associations d’idées. Une impression sommaire, associant 2 noms bibliques entre eux fait disparaître NOE. D’autant que son nom comporte une lettre O comme dans celui de Moïse. A première réaction la pensée ne détecte pas l’anomalie car la formulation paraît cohérente dans l’énoncé de l’évocation du fait culturel religieux. La différence d’époques reste indifférente dans un contexte d’inattention.


Les prestataires du monde de l’anormalité, astrologues, voyants, tarologues et autres divinateurs usent par habitude des illusions de Moïse pour convaincre les crédules de la cohérence de leurs affirmations.


David MOCQ et l’illusion du label de l’INAD

Ainsi qu’il est évoqué dans un article antérieur, le faux voyant non sérieux David MOCQ donnait un exemple d’illusion de Moïse, en incitant, sur son site internet le 01/12/2017, ses congénères à adhérer à l’INAD en ce termes : « vous bénéficiez du label INAD symbole de crédibilité et de sérieux ». Le label INAD. Porté par un enthousiasme communicatif, David MOCQ se livrait au prosélytisme débridé, dans une action d’apostolat, spontanée, peu réfléchie. Le mot label comporte 3 sens : marque, étiquette, maison de disques. Il existe une marque IN-AD, propriété de Mme Virginie FRIGOLA à Neuilly. L’INAD n’en a aucune. Etiquette signifie règles ou vignette. L’INAD, faute d’agrément officiel, ne discipline ni ne règlemente rien, notamment pour les consommateurs de prestations divinatoires. C’est un fait matériellement établi par l’absence de référence de publication officielle. Contrairement à ce que croit David MOCQ. Moins encore pour les prestataires comme lui, faute cette fois de capacité légale. Dans les bacs on ne trouve ni cd, ni vinyle d’un producteur de rap, ou de rai, dénommé INAD.


Enfin, puisque les propos de David MOCQ intéressent des prestations, le mot label se rapporte aux signes de qualité en droit de la consommation. Notamment, les labels en application de la loi, aux produits agricoles et agro-alimentaires. David MOCQ invite donc ses congénères à devenir fermier pour pousser le cul des vaches. Pour cela il faudrait qu’un label INAD soit répertorié pour des produits laitiers ou des fromages. Il n’y en a aucun. Ainsi le mot label, employé dans un contexte de consommation, par association d’idées, sème une équivoque de compréhension. David MOCQ gaffait dans ses propos, sans mesurer la portée exacte de l’illusion de Moïse qu’il agitait. Le crédule étant incité à croire que l’INAD certifie des producteurs de promesses non tenues, sous forme d’appellations d’origine contrôlée de pots de yaourt, ou de fromages de chèvres. Rien de tout cela. Faute de s’être renseigné, au préalable, et réagissant sous l’effet de son système 1 de pensée, David MOCQ se livrait à un acte d’apostolat, impulsif autant qu’irréfléchi. Les idées activées par David MOCQ se heurtent à une anomalie. Le mot ciment « label » viole les règles de la normalité du monde normal. Notamment parce que ce label n’existe pas.


La réception mutuelle en astrologie

Les astrologues utilisent une «maxime» selon laquelle, une planète située dans le domicile zodiacal d’une autre, s’interprète comme un effet de réception mutuel réciproque. Il suffit de replacer chacune des planètes dans son domicile pour en déduire des conséquences astrologiques. Ainsi Mars en Taureau et Vénus en Bélier s’analysent comme si Mars était en Bélier et Vénus en Taureau. Ce qui revient à dire combien d’animaux Moïse mettait-il dans l’arche !


En effet, selon les astrologues, le zodiaque se trouve dans la partie de l’espace située au-delà de l’écliptique ou ligne d’horizon. Toutefois les astrologues ignorent la mesure exacte de la distance de la Terre à l’écliptique. Les planètes sont «vues» sur l’écliptique, par les astrologues, de la même manière que l’on lit A 13 C ou 12 13 14. L’effet de crénage supprimé entre les chiffres 1 et 3 fait lire B. Les astrologues, ignorant la distance de la Terre à l’écliptique, sont dans l’impossibilité d’affirmer si les planètes sont sur, avant l’écliptique, ou après. Puisque les astrologues s’avèrent incapables de représenter les planètes sur leurs orbites respectives. Dans ces conditions il est impossible de soutenir que deux planètes se trouvent dans des domiciles réciproques, en absence de mesure de leurs distances orbitales sur l’horizon. L’écliptique non mesurée en astrologie constitue le repère anormal, violant les règles de la normalité du monde normal.


La lune des astrologues est-elle une planète libre ou un satellite enchaîné ?

Le premier test de ce billet comporte l’affirmation selon laquelle la lune fait le tour du zodiaque en un mois. Soit un cercle de 360° puisque chacun des 12 signes des astrologues se voit alloué un arc de 30° de longitudes en occupation de mesure du cercle.


En conséquence de ce qui était précédemment expliqué pour le zodiaque, la lune est plus proche de la Terre que le Soleil, vue sur l’écliptique, compte tenu de sa distance mesurée maximale de 400 000 kms. La lune apporte la preuve que deux corps, vus sur l’écliptique, se situent à des écarts et intervalles différents. La lune se trouvant bien avant la partie de l’espace, située après l’écliptique, ne peut pas traverser physiquement le zodiaque. Cela lui est impossible. En conséquence, soutenir que la lune traverse en 48 heures tel ou tel signe astrologique constitue une illusion de Moïse sous la forme « combien d’animaux dans l’arche ? ».  La lune est locale, ses positions journalières se rapportent à ses localisations sélénographiques. La longitude de la Lune étant celle de la Terre à la date concernée. Or justement, les astrologues se montrent incapables de localiser la position de la Terre pour une date donnée.    


La course mensuelle de la lune, en longitudes sidérales, constitue le ciment anormal de l’association d’idées « faire le tour du zodiaque ». Car la Lune fait seulement le tour de la Terre à laquelle elle est « enchaînée » comme à un boulet.


En conclusion, les faux voyants non sérieux constituent les pièges de la vie à éviter, à raison de leurs propos anormaux.

                                                                                     

φclaude thebault  12/17




numérisé en 12/2017 pour dépot légal numérique BNF




(c) reproduction interdite sur quelque support que ce soit

®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2018-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702