Par Gauthier

point de vue


Voici l'illustration du biais de la régression vers la moyenne appliqué aux résultats de la droite au premier tour des élections présidentielles Françaises. On note une érosion des performances, une régression, indication d'une augmentation de l'écart de corrélation des facteurs communs entre les candidats et la valeur qu'ils représentent.



RÉGRESSION VERS LA MOYENNE

La régression vers la moyenne, appelée loi de Galton, indique dans le tableau ci-dessous, en bas de page, les fluctuations de la performance électorale des « valeurs » de droite, au regard de la représentativité des candidats qui s’en réclamaient, en se présentant aux suffrages des électeurs, depuis la réforme des mandats présidentiels de 5 ans en France.


La régression vers la moyenne était observée, en 1886, par Sir Francis Galton à propos de la déviation de la taille des enfants, par rapport à celle de leurs parents, vers le médiocre. Plus petite si les parents étaient grands, plus grande si les parents étaient petits. La régression vers la moyenne caractérise un biais cognitif de compréhension difficile car il est statistique. Aucune explication causale. L’application de ce biais indique pourquoi des femmes très intelligentes épousent des hommes moins intelligents, et inversement. Il n’y a pas de corrélation de valeur 0 entre le niveau d’intelligence de 2 partenaires.


Dans le cas d’une élection un élément fait ici défaut : la corrélation entre la représentativité du candidat, et les valeurs dites de droite. On ignore l’indice de la corrélation Fillon/Droite. Vraisemblablement importante, puisqu’il appelait à voter pour un objet politique indéfini, en se retirant le 23 avril 2017, au lieu de conserver le pouvoir pour mener son parti aux législatives.


La droite représente l’ordre, l’autorité, et la force sous ses différentes formes stéréotypées. La cognition sociale de ce stéréotype subit un effet de dilution dans l’électorat. Chaque électeur a son expérience personnelle de l’ordre, de l’autorité et de la force, provenant de son éducation. Image du père. La corrélation de la représentativité du candidat de droite, avec ce stéréotype, indique, s’il existe, une polarisation entre sa personnalité, et le stéréotype de la droite, dans l’esprit de ses électeurs.


On observe que le candidat Chirac, statistiques les plus basses en score et nombre de votants, était atteint par le phénomène de la régression de l’image de l’autorité, lors de la première élection relative aux mandats de 5 ans en 2002. Ayant été élu en 1995 avec 20,5% au premier tour. Alors que son concurrent Jospin, obtenant 23%, était défait au second tour. Par opposition, la gauche, caractérise le stéréotype du désordre. On peut en déduire, sur 15 ans d’application, que la réforme du mandat présidentiel de 5 ans constitue un facteur d’instabilité, et d’épuisement, du renouvellement du personnel politique Français. A raison de l’incapacité à présenter aux électeurs des candidats représentatifs des attributs du stéréotype. On observe une déviation continuelle vers le médiocre.



Candidats de droite 1er tour des Présidentielles

Source ministère de l’intérieur


Années     Score         Votants       Nom                   Observation

2002        19,88%      5 666 021     Jacques Chirac     Régression vers la moyenne

2007        31,18%    11 448 663     Nicolas Sarkozy               

2012        27,18%      9 753 629     Nicolas Sarkozy    Régression vers la moyenne

2017        19,91%      7 067 529     François Fillon      Régression "      "  "                                                                                                                                     

gdb 25/04/2017











®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702