Philosophie critique de l'astrologie




LES MÉCANIQUES PLANÉTAIRES




copyright Astroemail 2014



Les analyses, prévisions, études, faites en astrologie nécessitent l’emploi d’une Mécanique, dans laquelle sont réglées les jeux de pignons, les mouvements, les corps, les cadences, les durées, les angles, la nomenclature des aspects, et éventuellement les orbes. Les rouages du système employé.


Les astrologues prétendent opposer : géocentrique et héliocentrique, coexistant dans la pensée de l’antiquité grecque. Elles sont INCOMPATIBLES entre elles. La première est FAUSSE. La seconde correspond à la REALITE de l'espace galactique issue du Big Bang d'il y a 15 milliards d'années.


Géocentrisme antique à 7 planètes et à leurs multiples jeux de couplages


- 1 mécanique grecque dérivée de son astronomie (-IVe siècle) comportant de nombreux emprunts Mésopotamiens jusqu’à Hipparque de Nicée, et l’école d’astronomie d’Alexandrie au 1er siècle. Fonctionnait sur le calendrier des Archontes puis ensuite sur le calendrier égyptien de Thot, avec référence au calendrier babylonien de Nabonassar (hybridation calendaire)


-  1 Mécanique dite Mathématique de concept empire Romain (+325). Sur le régime temporel julien résultant de la réforme introduite par Sosygène d'Alexandrie


-  1 mécanique mise à jour à La Renaissance avec les échanges europe orient de nature suspecte (1500) régime chrétien de type julien non concordant avec le Soleil Vrai


-  1 mécanique primitive de type Tycho Brahé adoptée par la catholicité. Sur le calendrier grégorien



Géocentrisme post antique élargi à la découverte des nouveaux corps


-  1 Pseudo système Anglais période 1800 à 1900 dite de Raphael pour le monde anglo saxon. En mode grégorien avec introduction de superstitions


- 1 Pseudo système, pour la francophonie, réformée en 1910 par Paul Choisnard. Prise en compte des planètes au-delà de Saturne associée à une définition «épique de l’épuisement énergétique en  mode goldorak» des aspects planétaires, selon le concept de Barbault avec l’intégration d’Uranus, Neptune et Pluton. En mode grégorien, statique, avec concept de temps unique, le même pour tous, sans flèche de direction


Le pseudo système francophone est contesté par une forme astrologique du Maghreb, représentée par Halbronn, caractérisée par le raccordement attardé à 1 système arabe et proche oriental, à multicouplages, refusant toutes les planètes au-delà de Saturne. Halbronn fit à l’été 2013 la promotion d'un système dit «à vue».Consistant, dans les faits, à s’en remettre au rabin, ou à l’imam, pour décréter la visibilité planétaire. Selon le conseil donné aux chameliers du désert, par le prophète Mohamed pour la visibilité de la Lune afin de célébrer le Ramadan. Concept lunaire employé aussi par les hébreux pour déterminer Pâques. En mode pour partie du calendrier de l'Hégire, pour partie du calendrier hébraïque


- 1 Pseudo système védique consistant en un faux sidéral, à précession, d’origine hindoue, présent à Paris en 1930 avec le Fakir de Bénarès après avoir envahi l’Angleterre par le Commonwealth.En mode précession équinoxe, mobile, avec 5 définitions incompatibles entre elles de l'Origine des Temps depuis 1948


Le système astrologique actuel dévie, considérablement, du Géocentrisme des astronomes. En effet, depuis -650 et Anaximandre de Milet, ayant introduit les distances interplanétaires, les astrologues, depuis 1910, plaquent les positions en longitudes sur le pourtour de l'écliptique. Déformant définitivement les projections, atrophiant la réflexion, et régressant à une période antérieure à la découvert d'Anaximandre.


La fixité employée par les astrologues occidentaux, modèle type Paul Choisnard 1910, est devenue un standard graphique simpliste international, excepté pour les anglo saxons. Le système des astrologues hybride, une terre statique, centre du monde dépassé, inadapté aux réalités planétaires orbitales, inconnues dans ce système. Toutes les planètes se retrouvent plaquées, ECRASEES, sur une même ligne d'horizon. Avec des mouvements d'avance et de recul planétaires alternatifs en cours d'année, faux eux aussi.


Le primitivisme des astrologues, le mode écrasé n'est pas géocentrique



 Mécanique héliocentrique


-  Mécanique d’Aristarque de Samos et d’Archimède fondée sur le calendrier des Archontes


- Mécanique Galilée Kepler Newton Einstein ou Mécanique céleste des astronomes caractérisée par les mouvements planétaires réels et orbitaux découverts par l’observation empirique, et le calcul en 1610, énoncée par les 3 lois fondamentales de Kepler sur laquelle est fondée la conquête spatiale du XXe siècle, et les découvertes d’avant garde en astronautique. Mécanique des mobilités


. fondée sur le temps grégorien jusqu'en 1930, depuis en mode julien théorique calculé depuis le 1er janvier - 4712, et la géométrie de l'ellipse

. détermination jusqu'à Einstein, d'un temps unique absolu avec indication du sens de la flèche du temps selon la mécanique de Newtion

. démonstration de la conservation intégrale de l'énergie dans la distribution des aspects planétaires par la mise en évidence de la force gravitationnelle

.Calcul de la rotation du Soleil sur lui même 27,27 jours par Covington (1857) et vérification de ses périodes


. Einstein démontrera avec son théorème de la Relativité que le Temps Unique Absolu n'existe plus, et qu'il n'y a que des Temps relatifs, d'où l'élasticité du temps appliquée avec la détection GPS pour la localisation et les satellites


. Détermination que les aspects planétaires constituent le mode d'attraction par lequel le Soleil entraine avec lui, dans sa rotation, l'ensemble des planètes du système, dans son déplacement actuel à 230 km/s vers la constellation de Deneb



 Mécanique des mobilités planétaires réelles


. Jusqu’en 2013, la mécanique Galilée Kepler Newton Eisntein, était inconnue et inemployée en astrologie. Astroemail est la première revue à migrer totalement vers cette motorisation intégrale, châssis et rapports de boite de vitesses distances.


© 2013 claude thebault et GDB traduit de Dark Side of Astrology (update 10/14)




Claude Thebault, Gauthier de Bruges "Dark Side of Astrology from fixedness to mobility, obscure and physically separate"  New York 2013



01/14






"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702