Philosophie critique de l'astrologie




TECHNIQUE D'ÉCRITURE

manipulation du client par l'emploi de l'écart atypique des coïncidences




copyright Astroemail 2014



LA PREVISION AU TENSIOMÊTRE


Fin décembre 2013 astroemail publiait un billet intitulé «déconvenue de noël, sale temps pour un pingouin ». A propos de l'affirmation d’un astrologue languedocien du 16 décembre, selon laquelle la fin d’année 2013 comporterait des tensions. Une annonce de troubles dépourvue de précisions. Aux dates indiquées 25 et 31 décembre ce fut le calme plat.


Cette absence d'événement comporte-t-elle une information? Oui! Il existe en effet, une différence, entre absence de crises et crises de l'absence. Notamment la mise en évidence d'un phénomène caractérisant l'exploitation d'un atypisme des écarts par une technique d'écriture. Ayant pour effet, et pour objectif, de berner le public avec des erreurs de perception, pour l'inciter à consulter l'émetteur du brouillage pour connaître l'avenir.


Ainsi, début janvier 2014, sans se démonter, le même astrologue persévérait à nouveau dans l'affirmation mensongère, ajoutant une affirmation supplémentaire au registre des contractions. Dans une nouvelle page intitulée «Conj. Soleil-Vénus en Capricorne - Recherche du compromis », il affirmait « Une telle formation céleste est la bienvenue après les fortes tensions de la fin d’année 2013, et des premiers jours de janvier 2014 [Conj. Soleil-Pluton, le 1er, carré Soleil-Mars, le 3 ; carré Mars-Jupiter, le 8 : excès, fronde, surestimation] »



Ainsi donc il y aurait eu, non seulement, de "fortes tensions en fin d'année 2013", mais en plus aussi les premiers jours de janvier". Notamment les 1er,3, et 8 sous la forme : "d'excès, fronde, surestimation". Se rapportant à aucun fait précis, ni référence d'actualité. Un excès caractérise un surplus sous la forme d'un résidu et d'un reste. Un excès de tension doit nécessairement dépasser un barème, dont on ignore tout des graduations comme des pulsations. Fronder revient à plaisanter, et surestimer c'est exagérer. Tous éléments caractérisant l'auteur de la prévision. Car les 1er et 3 janvier 2014 il ne s'est rien passé. Le billet publié par son auteur date du 6, et il se montre incapable de citer un fait d'actualité notable pour ces dates. L'astrologue misant essentiellement sur l'ignorance des faits d'actualité par le public, ainsi que sur son amnésie. En prenant pour hypothèse que personne ne prendra la peine de vérifier sur pièces les affirmations péremptoirement mensongères  de l'astrologue manipulateur.


Sur quel procédé apparent repose ces contrevérités et cette désinformation?


Il s’agit d’une application, en astrologie, de la technique de manipulation par les coïncidences, enseignée par Taleb, sous le nom de la lettre mystérieuse, à l’école Polytechnique de New York, sur les formes de l'administration au public de l’incertitude du hasard. L'emploi d'un bluff pour gagner de l'argent en bernant.


Comment cela fonctionne?


Un matin début janvier vous recevez un email vous annonçant que le marché financier va grimper au cours du mois. Historiquement les actions montent en janvier. Vous lisez le mail sans y accorder guère plus d’attention.


Début février vous recevez un second mail vous informant cette fois que les actions vont baisser. L’information est juste, les cours se ramassent.


En mars, les cours se comportent cette fois comme la courbe d'inversion de François Hollande.


Au mois d’avril, ce correspondant vous propose alors d’investir dans les fonds spéciaux off shore qu’il gère. Intrigué par sa perspicacité, et bluffé par son savoir faire, vous placez vos économies entre ses mains pour les faire fructifier. Deux mois plus tard votre placement s’est envolé, vous avez tout perdu.


Que s’est-il passé ?


L’imposteur récupère 10 000 adresses dans l’annuaire. Aux 5000 premières il envoie son mail de janvier sur la hausse des cours. Aux 5000 autres un mail disant le contraire, les cours baisseront. En février, il ne conserve que les 5000 premières adresses auxquelles le message haussier fut adressé, si les cours ont effectivement monté. A 2500 d'entre elles il envoie le message de la baisse des cours, et aux 2500 autres un message de hausse. En Mars il ne lui reste plus que 2500 noms en fonction du comportement des cours. Il adresse alors à nouveau un mailing asymétrique en double sur 1250 adresses. Jusqu’à ce qu’il ne lui reste que cet échantillon à prospecter afin de pigeonner au moins 300 clients de leurs économies, dans des placements bidons sur lesquels il se rémunère grassement.


Transposé en astrologie, cela donne, pour quelqu’un qui mise sur l’information, répercutée partout sur internet, sans vérifications, selon laquelle Mars serait en Balance pour 8 mois jusqu'en juillet 2014, qu’il en résulterait des tensions. Tensions, un mot vague, permettant à la fois de dire bandage, érection, crise, brouille,discorde, effort, application, attention au sens de attentif. En publiant, à propos de ce prétendu séjour marsien, des textes rédigés dans le floutage total. Le brouillé, le nébuleux, le fumeux, l’imprécis, et l’incertain.


Voici quelques exemples :

Sa page du 16 décembre 2013 citait <uniquement> les mots suivants :


- Fin d’année explosive (qu’est ce qui pête ? on n’en sait rien)

- 7 décembre premiers aspects de tension (lesquels ? ni détails ni précisions)

- Une opposition 25.. et un carré 31… 2 dates pour le moins symboliques (de quoi ?)

- Un carré se forme entre les deux tensions de mars (ça fait un nœud à la racine ?)

- À la suite ces tensions planétaires seront suivies…d’une conjonction et d’un  carré qui ne valent guère mieux (sur quelle échelle d’appréciation ?)

- Concilier à condition que soit conciliable (c’est l’arbitrage dans l’attisement !)

- Risque du dérapage (annonce de verglas planétaire mettez vos chaînes et pneus neige)

- Risque accidentogène réel (souscrivez une assurance à la compagnie de la Lune, que serait un risque accidentogène fictif? accidentogène! at-il payé les droits d'auteur à Astroemail pour employer ce vocabulaire?)

- Pas d’ambiance apaisée (les planètes ne siègent pas encore à l’Onu comme membres permanents du conseil de sécurité)

- Émeutes, violences, sangs larmes (on a l'habitude ça dégouline tous les soirs au JT de 20 heures, en éclaboussant les assiettes, on est obligé d’essuyer)

- Répressions dans les coins chauds du globe (le prévisionniste enfonce des portes ouvertes, les coins chauds, ça chauffe bien évidement, c’est tautologique)

- Cycles planétaires en tension ( sur les cols du tour de France 2014 déjà ? le Tourmalet?)

- Prudence sur les routes pannes mécaniques (le radiateur saute est-ce la faute de Mars, l’oubli d’appoint d’antigel ? l'astrologue fait en plus le gendarme de service du trafic routier)

- Fuyez les ambiances chaudes…(une copine vous emballe, laisser tomber= peine à jouir!)

- Le climat délétère (c’est asphyxiant donc toxique mais sans cocktail Molotov)

- Pas d’accalmie durant la boucle de mars en balance (vérifiez cette boucle, et pendez ensuite par les pieds l'auteur de la prévision au zodiaque).


En saupoudrant ainsi un texte avec ces mots, sans précision d’aucune sorte, cet astrologue suscite un climat similaire type de celui qui adresse des emails haussiers/baissiers sur les cours de bourse.


Celui ou celle, lisant le texte inattentivement, nouent ainsi des coïncidences fortuites avec le moindre petit fait saillant dans leurs quotidiens. Le commentaire d'Astroemail, relatif à la première prévision  du 16 décembre, liait à titre d'exemple le cas des 2 malfrats abattus à Marseille le matin du 31 décembre. Pour expliquer ensuite qu’au cours de l’année 2013, 20 autres crimes similaires précédèrent celui de la saint sylvestre, sans qu’on y relève des carrés, des triangles, ou des hexagones dans le ciel. Et qu'en conséquence il n'existait aucun concours de circonstances entre les configurations évoquées et les assassinats survenus.



Par l’usage de cet artifice trompeur, l’astrologue manipulateur amène le public à s’auto persuader qu'il avait prédit ce qui est arrivé. Incitant chacun à écrire son propre roman sans que l'astrologue ne produire le moindre effort. Le poisson s’étant ferré lui-même, l'astrologue facture ensuite ses prestations bidons.


Il suffira, pendant 8 mois, tous les deux à trois jours, à chaque aspect se formant dans le ciel, à l'astrologue d'affirmer le même mensonge, avec la même détermination,"une telle formation céleste, après les fortes tensions..."en faisant varier les chiffres de son tensiomètre de l'hypo à l'hyper afin d'affoler le client et lui débiter ensuite sa carte bleue..


Souvenez-vous du conseil donné lors des voeux de fin d’année pour réussir dans la vie : le jeu des 7 erreurs. Vous avez eu la démonstration sous la forme d'une application pratique.


© 2014 claude thebault




Claude Thebault, Gauthier de Bruges "Dark Side of Astrology from fixedness to mobility, obscure and physically separate"  New York 2013




Un cas similaire est à citer à propos des astrologues usant des techniques de manipulation d'écriture à propos de prévisons. Celui en France, au cours des années 1980, de l'annonceur Anne Delly, publiant aussi des annonces sous le nom de Anne Délia (dans Ici Paris, Détective etc...). Les prévisions étaient elles aussi de type asymétrique. Dans un support presse Anne Delly faisait une annonce. Dans un autre support Anne Délia publiait le contraire. Dan Martin citait le fait dans un de ses Propos, en observant que ce "stratagème" permettait à son auteur de revendiquer des succès à bon compte, alors qu'il s'agit d'une pratique adoptée par de mauvais professionnels, généralement des incapables.




01/14






®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702