Philosophie critique de l'astrologie et de la voyance


Voyant honnête et sérieux : décoder l’escroquerie






Comment fonctionne la manipulation mentale de la fausse voyance


Constats

On trouve de plus en plus de sites internet sur lesquels les prestataires en divination se présentent en ces termes :

« J'exerce la Voyance avec sérieux et passion depuis….X années »

« Consultations de voyance, prioriser le sérieux et la qualité »

« L'assurance d'une honnêteté exemplaire »

« Une pratique sérieuse de la voyance »

« Une consultation de voyance honnête »

« je me suis promis de pratiquer mon métier avec professionnalisme, honnêteté, sérieux et intégrité »

« elle inspecte vos préoccupations concrètes du moment avec précision et vous donne des indications précieuses sur les orientations pertinentes »

« Mais l’essentiel reste pour moi l’authenticité »

« Je serai votre amie, votre confidente, votre soutien ; en un mot votre guide sur la voie du bonheur et de la réussite »


Décoder les présentations :

le mécanisme de l’escroquerie repose sur l’effet d’amorçage

Ces présentations sont construites sur le mécanisme de la libre association dont les premières études remontent aux travaux de l’écossais David HUME (1711-1766) philosophe, auteur du Traité de la nature humaine et d’observations sur le principe de l’induction.


Les travaux de Hume firent l’objet d’études approfondies au cours des années 1970 et 1980, en psychologie clinique notamment, débouchant sur la mise en évidence de l’effet idéomoteur. Largement exploité par les voyants dans leurs présentations.


L’effet d’amorçage

Lorsque vous lisez un texte dans lequel figurent les mots sérieux et honnête votre mental affiche alors des liens directs vers les mots : intègre, loyal, moral, probe, honorable, scrupuleux, digne, sincère.


L’emploi du mot « sérieux » affiche dans votre mental des liens vers les sens : raisonnable, responsable, fiable, sûr, honnête, valable, solide, réfléchi.


L’association dans une même phrase des mots honnête et sérieux, double la redondance et la renforce dans votre esprit.


Les études en psychologie[1], menées au cours des années 1980, montrèrent que l’exposition à un mot entrainait un changement immédiat et mesurable, dans les comportements, chez les personnes non averties, appelé effet d’amorçage.


L’amorçage fonctionne comme une pompe mentale psychologique. Au départ il ne se produit rien, puis ensuite la répétition des mots dans d’autres pages a pour effet de modifier le comportement et de susciter les actes d’achat. Un bon exemple du processus se trouve dans la construction des pages du site du faux voyant David MOCQ :  bon voyant, don de voyance, empathie voyance, les meilleurs voyants, sérieusement…


« En réalité, une consultation de voyance est pleinement un outil d’aide à la décision… à condition que celle-ci soit menée de manière professionnelle par un voyant doué bien entendu »


Vous retenez de cette phrase l’usage des mots : réalité, outil, décision, professionnelle,


L’effet d’amorçage contenu dans les pages de ce site, ainsi que dans d’autres similaires, comme les 12 sites de M RAMBERT, suscitent dans le mental des personnes non averties des multitudes d’idées associées. Ces idées amorcées ont la capacité d’activer le désir de consulter.

Ainsi M RAMBERT affirme « j’ai été classé 2e meilleur voyant au classement international des voyants en 2013 ». Le consommateur « amorcé » ne s’interroge plus sur la pertinence du classement, ni sur son inexistence. Sur la page index du site voyance-rambert.com le voyant du même nom ayant écrit « je vous garantis le sérieux ainsi que la qualité ». Le lien idéomoteur fonctionne. Le crédule consulte en confiance. Alors que les tribunaux Français rendent des décisions dans lesquelles ils écrivent :


« la nature des prestations offertes et  leur nécessaire limite s'agissant d'une activité qui ne repose sur aucun socle scientifique sérieux et dont il ne peut être sérieusement attendu aucun résultat concret. » 16/03/2017 CA PARIS Cosmospace.


Il n’y a ni sérieux, ni qualité à attendre des prestations cataloguées « non sérieuses » des faux voyants.


Le consommateur de crédulité ne consulte pas les décisions de justice. Il ignore que depuis le 19/01/1996 la 17e chambre correctionnelle de Paris a rendu une décision dans laquelle il est écrit «qu’il  vaut mieux rire» du sérieux et de la qualité des prestations de fausse voyance de M RAMBERT.


L’effet d’amorçage psychologique modifie les comportements incitant le crédule à consulter le faux voyant. L’influence de l’idée « sérieux et honnête » sur l’action de consulter se nomme en psychologie effet idéomoteur. Mis en évidence par le psychologue John Bargh, à l’université de New York lors de l’expérience « Floride » sur la vieillesse. L’association de moitiés de phrases, en désordre, au concept de vieillesse eut pour effet de modifier le comportement des étudiants de Bargh, mesuré dans leurs déplacements, en mettant en évidence le processus de lenteur de leurs pas dans un couloir. Il se sentaient vieux, et marchaient comme des vieux. Les pensées amorcent ainsi les comportements.


Une université allemande, mettait en évidence que le lien idéomoteur fonctionne aussi en sens inverse[2]. En faisant marcher des étudiants au rythme de 30 pas/minute pendant 5 minutes, les étudiants reconnaissaient ensuite plus rapidement le concept de vieillesse dans des phrases désordonnées contenant des idées, ou des mots, associés à ce concept.


Ainsi les voyants emploient une manipulation psychologique afin de faire croire aux crédules que leurs prestations sont fiables, alors que les tribunaux les classent depuis plus d’une dizaine d’années dans la catégorie des «activités non sérieuses».


Les voyants construisent une histoire dans laquelle ils se présentent avec honorabilité alors que depuis le 2 juin 1843, de jurisprudence constante en France, leurs prestations divinatoires contre argent, caractérisent des escroqueries.


SKYFALL Scène de la libre association, le psychologue du MI6 demande à 007

« dites -moi ce qui vous vient à l’esprit quand je vous dis Skyfall ?

« Classé !

« je vois…. »


Chaque fois que vous lirez un texte dans lequel un voyant se décrit comme honnête, et sérieux, ayez le réflexe mental de penser qu’il s’agit d’un oxymore. Association syntaxique de 2 mots ou idées en opposition caractérisant un non-sens. Un faux voyant ne peut être ni honnête, ni non plus sérieux puisqu’il développe ses activités trompeuses dans le registre judiciaire du «non sérieux».


Les voyants ne craignent pas d’engager des actions judiciaires pénales afin de se présenter aux juges en qualité de victimes de diffamations. Astroemail fit l’objet au cours des 7 premiers mois de 2017 de 4 procédures judiciaires. 2 actions correctionnelles en diffamation et 2 référés. Au cours du dernier bimestre de 2016 ce furent 2 actions vindicatives de Justice Privée Arbitraire en destruction de site et de pages, par ces crapules déshonorées, lesquelles instrumentalisent le droit comme un nouveau moyen de racket. A la même période du dernier bimestre 2016, 7 sites d’Astroemail sous Wordpress étaient détruits par l’action d’un faux voyant, relayé par des comparses.


Ces fripouilles violent votre vie privée, au mépris de l’article 8 de la CEDH garantissant à tout européen l’intimité familiale. Ils fouillent, fouinent, mentent, inventent des faux, téléphonent à votre famille, dinent à votre table. Embrassent vos enfants. Demain un de leur clients vous assassinera lors d’un banal accident de la circulation ne laissant aucune trace. Une voiture vous renversera et disparaîtra aussitôt sans témoin. Une main anonyme vous poussera sur le quai du métro, ou du RER, quand la rame arrivera, ni vu ni connu. Tel est le visage de la pègre de la fausse voyance, que les autorités tolèrent avec complaisance !


Leurs méthodes commencent avec la manipulation mentale et finissent ensuite dans le crime !  


φclaude thebault 13/07/2017



[1] Carey, Morewedge, Kahneman  « associative process in intuitive judgement » Trends in cognitive sciences 14, 2010, pages 435-440

Paula Niedenthal “Embodying Emotion” Sciences 316, 2007

David Hume “enquête sur l’entendement humain” GF Flammarion 2006

[2] Ulf Dimberg, Monika Thunberg, Sarah Grunedal « Facial reactions to emotional stimuli » Cognition and Emotion 16, 2002, p 449-471

















En 2013 le faux voyant Rambert était classé 27e, cela ne l'empéchait sur ses 12 sites de tromper le crédule en écrivant qu'il était classé 2e....il avait juste oublié le 7.


"Rambert finissait cette année -2013- à la 27e place, juste derrière PennyC des Etats Unis....Zut alors!!! Bonjour, bonsoir, goodbye Mr.Rambert!" écrivait en anglais Max le Pingouin.


Ce qui s'écrit aux States ne compte pas en France, puisque sur ses 12 sites, le même Rambert écrivait : en 2013 j'ai été classé 2e Meilleur Voyant...il faut être malvoyant pour confondre 2° et 27° ou affirmer être "honnêtement sérieux" ou "sérieusement honnête". C'est à la veille de l'audience correctionelle du 07/07/2017, que cette information nous était communiquée par la Commanderie de New York. Ce qui indique que le faux voyant Rambert assigne au culot ceux qui le critiquent, étant assuré qu'ils ne pourront jamais apporter la preuve de ses tromperies du consommateur. Jusqu'au jour où il se fera taper sur les doigts lorsque la note de ses turpitudes lui sera présentée en paiement.











®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702