DSK-BANON: MYSTÉRES ORIENTAUX



le climat brumeux de Neptune...



Mots clés : Diallo, nafitassou, nafitassu diallo,dsk,strauss khan, femme de ménage, complot dsk,complot strauss khan,banon,tristane,tristesse,affaire strauss khan,affaire dsk,sofitel


Après les secrets de la femme de chambre américaine, les cachoteries de la plaignante française. Dans le climat de Neptune en Poissons les opérations d'enfumage ne peuvent surprendre...    


L'analyse


Par gauthier de bruges, Passage de l'Étoile



LE climat malsain, du début de transit de Neptune en Poissons, enveloppe de brumes les origines de l'affaire mise en place par Mlle Banon.


Neptune en Poissons accompagne les mouvements d'indignés...de luxe, lesquels prétendent faire la révolution à leur manière. Cela fait retourner dans sa tombe un authentique révolutionnaire guillotiné pour ses opinions, Caserio, ayant assassiné le président Français Carnot.


En effet, alors que le succès de tout mouvement révolutionnaire repose sur la discrétion, le secret, les réseaux fermés et cloisonnés. Les indignés apprentis Guevarristes de 2011 ont besoin de s'afficher sur la place publique, en se publiant sur Internet, afin de mieux renseigner la police et les services de surveillance des menées trublionnes. Traditionnellement les révolutionnaires se recrutent dans les catégories désargentées de la population. Pour appartenir à la mouvance des indignés il vaut mieux au contraire avoir les moyens de se payer une connexion internet, posséder une tablette à 500 euros, ou un smartphone d'un coût similaire, et savoir créer des pages de site personnel, ou avoir sa fiche sur Facebook, Linkedin ou autre réseau social. Avec les Indignés, la Révolution n'est plus ce qu'elle était Camarades!


C'est dans ce climat d'inversion des valeurs qu'une frêle jeune femme se fraya un chemin dans les médias, depuis mai 2011, en racontant à l'encan avoir été agressée sexuellement en 2003 par un ex ministre socialiste, devenu première star dans les sondages d'intentions présidentielles. Avant de chuter inexplicablement, à New York, dans une ténébreuse, et obscure, affaire de femme de chambre africaine.


Cette demoiselle, Banon de son patronyme, déclarait entretenir des liens de pseudo alliance avec cet homme politique, via une relation de marrainage avec son ex femme. Cette présentation accréditait l'idée d'une agression présumée dans le milieu, ou le cercle relationnel immédiat. Une situation commune de nature à endormir les réticences ou les préventions éventuelles. Sa mère rajoutait une ou deux couches supplémentaires sur les liens supposés entretenus avec l'ex couple Strauss Khan, et le public gobait l'histoire sans broncher. En tout cas les médias buvaient tout passivement sans se poser de questions.


Sur ces entrefaites, alors que l'ex ministre socialiste semblait enfoncé aux Etats Unis, en se débattant contre les allégations d'une femme de chambre, la demoiselle Banon se constituait pénalement à Paris auprès du Parquet, pour tentative de viol. Livrant dans sa plainte des noms de témoins auprès desquels elle se serait confiée, afin de conforter ses dires. Une vieille tactique connue des amateurs de stratégèmes chinois sous le nom de figure "trois hommes font un tigre". Trois personnes différentes racontant la même chose ont plus de chance d'être crues qu'une seule. Mésaventure survenue à un conseiller intime de l'Empereur Jaune, ayant du s'absenter de la Cour impériale, banni ensuite victime des médisances sans pouvoir se défendre.


L'affaire ainsi présentée au public, on retenait du profil de la plaignante Française sa jeunesse, la trentaine passée comme la femme de chambre. Son métier, journaliste auteure. Son engagement politique en faveur du parti présidentiel de Sarkozy. Et bien sûr sa proximité présumée trouble avec DSK.


Ces éléments très vagues, disparates, insuffisants, et hétéroclites, laissaient l'impression que l'on avait à faire à une jeune femme courageuse, travaillant dur pour s'en sortir, s'attaquant au machisme et à l'impunité des hommes politiques.


Bien des informations étaient gommées, sur ses origines réelles, son statut, et sa personnalité. L'essentiel sur Mlle Banon se réduisait à son portrait d'anorexique, et à sa qualité de plaignante.


Certes sa mère s'appelle Mansouret, mais à l'époque des familles recomposées, on ne se pose plus de questions sur son père. On aurait dû...


Mlle Banon, en effet, est loin d'être une justiciable ordinaire, isolée, solitaire, nécessiteuse, simple comme ses habits peu ostentatoires, mais soigneusement choisis pour faire modeste.


Elle est la fille du milliardaire franco israélien Gabriel Banon (26/12/1928 Casablanca), spécialiste des affaires interlopes au proche orient et des contrats d'armement. Un homme controversé. Tour à tour artisan de l'effort de guerre israélien, devenu conseiller économique et financier de Yasser Arafat, partenaire de Rafic Hariri (assassiné) dans la mise en place du marché palestinien des télécoms, présenté par le site libanews comme un grand requin de la finance.

http://libnanews.com/2011/03/26/france-tunisie-pierre-lellouche-de-l’atlantisme-au-service-du-sionisme/


Tristane Banon est aussi la belle soeur du député UMP Pierre Lellouche. En effet, sa soeur Marie Laure, artiste peinte, a épousé cet homme politique particulièrement actif, influent, proche du président Sarkozy, membre d'un club atlantiste pro américain activiste au proche orient.


Sur la base de ces éléments, et compte tenu de ses réelles relations familiales, si Mlle Banon avait été victime d'une tentative de viol comme elle le déclare, sa "parentèle" dispose des moyens suffisants, et des influences nécessaires, pour faire une justice conforme à leurs attentes sans attendre 2011. D'autant que DSK, comme le père de Mlle Banon, partage les même origines proche orientales et hébreu pour que cette affaire "communautaire" se régle sans nécessiter la tenue des cours de justice.


Et c'est ainsi que la réalité du milieu d'origine de Mlle Banon fait entrer la dimension des mystères proche orientaux dans la théorie d'un complot visant DSK, pour des motifs cette fois bien étrangers à "de simples histoires de culs". En effet, les réseaux de Pierre Lellouche comptent BHL, lequel a servi d'intermédiaire afin de lancer la France dans une guerre contre la Libye le 17 mars. Et dans ce club d'intérêts très fermé on trouve le Quatar, et des partages de fromage déjà arrangés. Puisque la commercialisation du pétrole libyen a fait l'objet de contrats donnés au petit émirat.


L'affaire DSK est le prétexte à un réglement de comptes, pour la protection d'intérêts particuliers d'affairistes au proche orient, susceptibles de monter jusqu'au plus haut sommet de l'État français, pour des motifs qui seront vraisemblablement dévoilés un jour.


En attendant à Paris, le secrétaire général de l'Ump, Copé, hébreu lui aussi, bèle à qui veut l'entendre "y a pas de complot, y'a pas de complot, dormez bonnes gens". Neptune en Poissons c'est aussi la politique d'enfumage!


On observe actuellement avec la rétrogradation de Neptune, et son retour prochain en Verseau, la dilution progressive de ses effets d'estompage.

Ainsi les témoins cités par Mlle Banon, et sa mère, récusent dans leurs déclarations de police les allégations leur ayant été prétées par les deux femmes. L'ex épouse de DSK assignant la mère de Mme Banon en diffamation. On apprend ainsi qu'elle n'a été qu'une marraine formelle, sans plus de lien. Et que la fille de DSK n'aurait jamais été la meilleure amie de Mlle Banon.


Face à cette situation de délitement à Paris, la presse rapportait fin juillet que Mlle Banon témoignerait à New York, dans le volet américain de l'affaire, si on le lui demandait. Alors qu'elle s'y refusait catégoriquement en juin. Un tel revirement s'analyse comme une manoeuvre destinée à conforter sa crédibilité en France .


Mais témoigner à New York se révélera procéduralement dangereux pour elle. Notamment en cas de parjure l'exposant alors à des poursuites.


En attendant, même à New York on s'aperçoit que les effets plastiques de Neptune s'estompent eux aussi. En effet, les avocats de DSK ont révélé que le dossier médical de Mme Diallo ne comportait aucune preuve matérielle de viol physique. Ni de violences corporelles.


Pour cette raison on entend désormais sa psy, ayant le même patronyme qu'elle, même ethnie et même région d'origine, soutenir qu'il y aurait eu "viol psychologique".


-pour la psy de la femme de chambre, «le viol a bien eu lieu»Le Matin 15/07/2011  

     


Dans ces conditions, il est nécessaire de rappeler à nouveau la déclaration riche d'expériences d'une vieille canaille à un débutant "ceux qui m'ont appris à marcher savaient déjà courrir"...


gauthier de bruges 08/11 copyright Astroemail



















"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702