actualité de la consommation des produits du ciel et de l'espace

AUG 24  LA LUNE FAILLE DE SECURITE DU SYSTEME GEOCENTRISME


posted by felicita on August 24, 2014 12:51 | under METHOD



COMMUNIQUÉ

Société-croyance-astrologie-


LA LUNE : FAILLE DE SECURITE DANS LE PROGRAMME D’ASTROLOGIE GEOCENTRIQUE

 

Une faille de sécurité dans un programme c’est une faiblesse permettant aux virus d’entrer par une porte dérobée (ou de derrière appelée backdoor) pour l’infecter et en prendre le contrôle.


C’est ce qu’Astroemail a découvert et publie dans son édition 133. La Lune constitue la faille de sécurité du système. Si bien que le programme géocentrique se vérole facilement avec un virus.


Exemple.

Un correspondant nous écrivait ceci :


L'astrologie  est  née géocentrique.  Le  ciel avec ses étoiles, ses planètes et la Lune sont vus de la Terre.(note astroemail l’astrologie a employé le système usuel à l’époque à laquelle les pythagoriciens l’ont conceptualisée, elle n’est pas née de sexe géocentrique).

Les découvertes astronomiques, la révolution copernicienne etc. ne peuvent avoir d'impact sur l'astrologie.

La position de la Lune dans le ciel sur fond zodiacal est bien ce que les éphémérides indiquent, et tout au long du mois la Lune semblera bien avancer de signe en signe dans ce référentiel.

 

La faille de sécurité se situe exactement là.


Notre correspondant exprime la foi du croyant en se fondant sur les positions des éphémérides

 

Les positions de la Lune au cours du mois sont-elles bien celles que les éphémérides indiquent ?

Pour comprendre comment la faille de sécurité est accessible nous avons besoin d’un petit dessin, et de quelques chiffres.


Dans le système géocentrique, la Lune est traitée comme une grande fille, à l’égal des autres planètes, en APPARENCE.


En effet, les astrologues donnent des indications sur les aspects qu’ils relèvent entre la Lune et les autres corps. Ainsi dans son horoscope interventionniste du 10 août 2014, personne ne lui ayant rien demandé, Madame Anne Marie Cutino écrivait naïvement sur son site « la lune en Verseau (18°02) en carré à Saturne en Scorpion 1° d’orbe donc très serré ».


C’est impossible !


Pourquoi ?


Dessinons le système Soleil Terre Lune le 10 août 2014 à 18h10

 

Effectivement la Lune, était avec la Terre, ce 10 août 2014, toutes les deux à la longitude 318°02.

C’est d’ailleurs l’une des 12 positions vraies de la Lune au cours de l’année. Comme c’est le cas, exclusivement, à chaque Pleine Lune.


Mais La lune est à 318° sur son orbite. Expliquons ce que signifie cette expression « sur son orbite ». Position correspondant aussi, ce jour là, à celle de la Terre. On appelle cette configuration un alignement. Nous expliquerons aussi en note, la raison pour laquelle il n’y avait pas de liaison Lune Saturne le 10 août.


Du dessin ci-dessus observez deux phénomènes physiques :

1 l’orbite de la terre

2 l’orbite de la lune


Différentes toutes les deux en latitude. Puis ensuite en dimensions. Un rapport de 1 à 36. La circonférence de l’orbite terrestre est 36 fois plus grande que celle de la Lune. Et en rayon. En prenant une distance moyenne de 410 000 km pour la Lune on retrouve le même rapport de 1 à 36.Il faut mettre bout à bout 36 fois la distance terre lune pour obtenir la distance terre soleil.


Maintenant que vous avez connaissance des proportions revenons à notre propos.


-         Le 10 août 2014, la position de la Lune sur son orbite, en longitude, correspondait à celle de la terre, sur la sienne, formant un alignement allant de la Lune au Soleil soit la Pleine Lune. Ayant pour élément dominant la relation Terre Soleil et non Lune Soleil.

 

Pl    Pleine Lune 10 août 2014

 

-         Le 17 août 2014, Dernier Quartier. La Lune est donnée à la longitude 53°45. Cette donnée que signifie-t-elle ?

 

      Dernier Quartier 17 août 2014

 


NNotre correspondant du début de ce billet assure «  c’est la position de la Lune dans le zodiaque à 53° dans le Taureau ».


Si cette affirmation était vraie, cela signifie qu’à plusieurs endroits on observerait des distorsions de signes dans zodiaque ! Des difformités, des dysmorphies, des malformations, et des monstruosités.


Pourquoi ? Parce que la Terre, dont la longitude était signalée le 10 août 2014 à la longitude 318, ne se trouve pas le 17, à la longitude 53. Comment deux planètes peuvent-elles se trouvent l’une « dans le Verseau, l’autre dans le Taureau à 400 000 km l’une de l’autre ?  sans que cela ne soit le fait d’une considérable déformation du zodiaque ? Une torsion géante ?


Notre correspondant, insensible à cette interrogation, trouve cette incohérence tout à fait normale, car la Lune comme il l’écrit « sur fond zodiacal avance de signe en signe ». En tordant certainement les signes sur son passage. L’astrologie a développé un imaginaire de l’astronomie, et faute de mieux s’en satisfait, en lieu et place de la connaissance de la réalité.


Le 17 août 2014 la Terre est à la longitude 324°47’. Soit 6 degrés de plus que le 10 août. Expliquez donc comment, le même jour, la Terre et la Lune peuvent se trouver éloignées l’une de l’autre, dans le repère du zodiaque, de 90° ?


Notre correspondant répond : « regardez ! c’est écrit dans les éphémérides ». Autrement dit les éphémérides c’est l’Evangile des astrologues.


Cette position est fausse dans l’absolu, pour la raison que la Lune le 17 août est séparée de la Terre de 387 189 km.


Notre correspond, enhardi par les données des éphémérides, ajoute alors « vous voyez bien que c’est la distance des 90° ».


Erreur. Cela ne colle pas du tout.


Au début de ce billet vous avez eu connaissance des chiffres. La Terre dont la vitesse moyenne est 30 km /s parcourt en 24 heure 30 X 86 400 (nombre de secondes en 24h)=2 592 000 km. Soit 6,6 fois plus que la distance de 387 189 km la séparant de la Lune le même jour. D’accord ?


Donc 387 189 km (distance terre lune du 17 août) ne correspondent pas à un écart de 90° entre la Terre et la Lune. Puisque le 18 août, la Terre est à la longitude 325°44. Un degré de plus. D’accord ?


Les éphémérides géocentriques sont-elles fausses  en donnant la Lune le 17 à la longitude 53° ?


La donnée, en degré pur, est juste. L’interprétation qui en est faite par les astrologues est en revanche erronée, ainsi que sa projection dans le zodiaque.


En effet, le 17 août, la Lune se trouvait, sur son orbite, à la longitude 53. Mais en aucun cas cela ne voulait dire qu’elle était, dans l’absolu, sur la longitude 53° du zodiaque.


En confusant deux orbites entre elles les astrologues confusent aussi les données de localisation. C’est une affaire de topologie.


Le 17 août 2014 la lune était à la longitude 53 de son orbite autour de la Terre, laquelle était à la longitude 324°. Ce qui donne en clair la longitude 53 de la position 324 lorsqu’un satellite tourne autour de ce point.


Et donc toutes les positions de la Lune doivent se comprendre sur le même mode. Celle d’une longitude, d’une autre longitude.


Bien évidemment cela perturbe les affaires des astrologues habitués à traiter la Lune royalement, en la déplaçant sur la roue des 360° du zodiaque, alors qu’elle pédale à plus petite échelle, LOCALEMENT.


Quotidiennement la Lune parcourt 13° de son orbite à la vitesse de 1,052km/s. Sur une circonférence de 2 592 000 km elle est en mesure de boucler son tour de piste en 29 jours. Mais sur la grande piste des 939 885 629 km de la circonférence de la terre, qui est dans les faits la mesure en circonférence, apparente, de l’écliptique, ça ne marche plus. Car 1,052 km/s cela fait du 60 km/h. Or le point de la grande circonférence (1°) égale 2 592 000 km. Une distance que la Lune parcourt en 29 jours. Elle ne peut donc réaliser 13° sur cette piste en 24 heures, car ce serait alors 13 fois 2 592 000 km. C’est la crise cardiaque assurée.


En conclusion :

La taille réduite de l’orbite lunaire, dont les astrologues se sont désintéressés, les a abusés depuis l’antiquité. Leur donnant l’impression d’une capacité impressionnante à traverser les 360° du zodiaque à grande allure et équipage, au volant d’une Ferrari Testarossa, en 29 jours. Alors qu’elle crapote en modèle réduit sur un petit circuit de kart au coin d’un parking. Un exploit d’illusion tout de même. Pendant que la Terre, à la même période, chemine de 29° degrés. Une hallucination mécanique aggravée par une lecture coplanaire. Car les astrologues projettent une position locale, celle de la Lune, sur le méga écran du drive in de l’espace en longitude céleste. La folie des grandeurs de l’ignorance. Comment une boule tenue en laisse par la force gravitationnelle peut-elle s’élancer dans les constellations avec un boulet aux pieds comme la Terre ?


Que disent les organisations professionnelles de cette faille ? Le syndicat FDAF sur son site assure l’internaute que tous ses efforts sont engagés pour améliorer l’astrologie. En cherchant dans le menu du site un choix outils, ou réflexion, on ne trouve rien. La réflexion critique de l’outil n’est pas à l’ordre du jour. Le sera-t-elle un jour ? On en doute car la tête creuse de l’organisme est devenue en mai 2014 un transfuge en passant avec armes et bagages à l’ennemi, chez les sceptiques du professeur Broch, l’Indiana Jones Français de Sofia Antipolis, grand pourfendeur des astrologues depuis des années avec des écrits de destruction mentale.


Au Rao, le docteur Nguyen, assure « Pour ce qui en est de tester l'astrologie, cela fait des décennies que je m'y emploie ». Puis il ajoute « il est clair que l'astrologie actuelle ne peut être qu'exclusivement subjective et sans aucun lien - à part les croyances - avec l'astronomie. » Le président du Rao est bien trop jeune pour avoir consacré des décennies à faire des vérifications. Et sa conception –subjective- confirme le constat écrit ci-dessus, selon lequel l’astrologie a développé un imaginaire de l’astronomie et s’en contente. Il ne faut RIEN attendre du RAO.


Puisque les organisations se désintéressent du problème qu’en déduire ? En application du principe de la loi de conservation, nombreux seront encore celles et ceux à confondre la longitude d’une longitude, avec une longitude tout court, et donc à donner licence à la Lune d’aller en boite s’éclater avec les planètes sur les dance floor sous les étoiles.


On assistera aussi à l’application de l’effet Lindy conceptualisé par le mathématicien Benoit Mandelbrot. « Si une chose n’a pas de limite supérieure naturelle, la répartition d’une durée d’événements donnés n’est limité que par la fragilité ».


Ici étant donné la faille interprétative de la Lune, la fragilité donne directement accès aux virus. L’un des derniers apparus il y a quelque mois, est le fait d’un loufouque de l’astrologie, ayant prédit en 2013 quelques explosions atomiques, qui heureusement ne se sont pas produites, Roland Legrand. Sur son site il propose de l’astrologie horaire très enduite, dégoulinante même, de Lune. Avec le conseil impératif, donné par sa collaboratrice Kana se présentant comme « 100% japonaise d’origine contrôlée ». Pas une japonaise OGM. De formuler des vœux pour mieux faire fonctionner la lune. Remerciement à la Lune, Vœux de la Lune, des prières.  « Pourquoi la nouvelle lune et la pleine lune peuvent exaucer vos vœux », ou « les 7 raisons de continuer les vœux de la nouvelle lune ». Roland Legrand, avec ces incitations aux prières, ouvre la porte aux dérives de la crédulité conduisant directement dans les bras des sectes.


Maintenant, vous savez, que pour les emplois de la Lune, il est préférable de localiser la terre et de s’en tenir à sa longitude réelle.


Claude thebault éditeur d’astroemail

www.astroemail.com

 

Note

La distance Terre Lune était de 356 896 km le 10 août 2014.

La distance Terre Soleil était de 1,013 UA soit 149 597 870 km.

La circonférence décrite par la Lune autour de la Terre est de 2 592 000 km en 29 jours environ.


Pourquoi le 10 août n’y avait-il pas de quadrature Lune Saturne ?

Tout simplement parce que, en local, cette configuration n’a aucun sens. Cela consiste à tirer un rapport d’un moment sidéral (celui de Saturne) en longitude REELLE sur sa circonférence de 8 922986 267 km. Presque 9 milliards de km. Avec une boule de roulette de casino, la lune, situé à la longitude d’une longitude, sur un parking de 2 millions et demi de km. En longitude relative à celle de la Terre. On comprendrait, à la rigueur la relation d’une lune comparable de Saturne par exemple Titan, avec celle de la Terre. Mme Cutino mettait en relation une puce avec un éléphant pour tirer l’horoscope. Elle n’est pas fautive, on le lui a enseigné ainsi. Cette femme attachante, mais pas curieuse du tout, n’a jamais eu l’idée d’en savoir plus.

 




comments (0)




post comment

your name*

email address*

comments*

verification code*
 




GDB


Depuis 2003 gauthier de bruges anime des rubriques, et publie dans Astroemail, revue mensuelle d'informations vendue par email. Ses prévisions attirent l'attention sur des évolutions importantes de la société. Consultez les rubriques "Résultats" de ce site pour votre information, ainsi qu'"Éclairages" dans laquelle il livre ses sujets de réflexion.


Ce blog permet de développer des points de vue à chaud, en réagissant à des faits d'actualité, sans nécessairement les développer dans un article d' Éclairage.



TAGS




RECENT POSTS


RSS



ARCHIVE





TOPICS



admin*




®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702


 Web Hosting