astrologie et la loi, jurisprudence, tribunaux, licéité





ASTROLOGIE et la LOI  




© 2015 ASTROEMAIL DR reproduction interdite


les explications de l'éditeur




Quand l'astrologie révèle l'existence d'un contentieux, au lieu de celui de l'écoulement d'un long fleuve tranquille plein de bonheur...

 


Astroemail 136 fait le point sur un dossier innovant celui des relations de l'Astrologie et de la Loi.



-Vous publiez l’Astrologie et la loi. Pour quelles raisons ?

- Cette édition spéciale développe, pour le public, le contenu d’une consultation pour avocats.


- Expliquez

- Je n’en dirais rien de plus. Astroemail rédiga un dossier. En comité de rédaction, l’hypothèse d’une édition droit et astrologie fut discutée, sur la proposition de Gauthier, afin d’exploiter la documentation rassemblée, pour les besoins de cette demande.


- Vous avez une compétence juridique ?

- Oui.


- Comment avez-vous été contacté ?

- Nous faisons des recherches, et rédigeons des écritures, en fonction des demandes, en proposant des moyens juridiques dans des litiges, pénal, civil, propriété intellectuelle notamment.


- Le public sera certainement intéressé par votre édition Astroemail 136

- Non! Nous sommes préparés à une baisse, avec cette édition, sur nos volumes habituels.


- Que voulez-vous dire ?

- Les sujets traités, ayant des liens avec la légalité rebutent le public,selon les statistiques de trafic des consultations de pages.


- Pourquoi publier alors un numéro spécial astrologie et la loi ?

- Nous avons une cible, professionnelle, réceptive à ce sujet de la légalité et de l'astrologie, avec cette édition. Demandeuse de cette information. Nous sommes les seuls à fournir ce type d'analyses atypiques, à raison de notre expérience juridique, ainsi que de notre expertise acquise en matière de mystifications astrologiques,voyez nos dossiers sur astromystifications.com. Lorsque notre lectorat habituel affrontera, un jour, ces difficultés, inévitablement c'est programmé, des demandes nous seront, peut-être, adressées. C'est un autre public de toute façon.


- Vous envisagez peu de ventes directes avec vos internautes ?

- Oui. Cette édition est en tirage limité, vendue au tarif d’un ouvrage spécialisé à 19,99 euros. Sans supplément de prix pour nos abonnés en cours d’abonnement à servir. Pour eux c’est le cadeau d’un outil de travail. Afin d’encourager la souscription à notre magazine. Ils ont reçu, gratuitement, fin mars début avril, le supplément d’Astroemail 136 « astrologie financière » vendu 25,99 euros. Bien entendu celles, et ceux, désireux de s’instruire trouveront matière, suffisante dans Astroemail 136.  Car le thème de la légalité est traité pour la première fois. Apprendre : c'est une réaction peu courante. Les internautes préfèrent consommer sans fournir d'effort. Pré digéré de préférence. Nous referons ce type d’opération avec le supplément en préparation «Régime juridique de l’Horoscope». Opportunité de souscrire un abonnement, pour Astroemail 137, même de 3 mois, pour celles et ceux intéressés, peu nombreux, mais ils existent, vu l’économie réalisée. Voila notre offre de promotion sur les abonnements de 3 mois.


- Vous suggérez d’autres éditions d'astrologie et la loi pour l’avenir ?

- Nous suivons les évolutions de la jurisprudence. Astroemail 136 est rédigé sur environ 120 décisions récentes. Un contentieux existe, totalement inconnu. Le public croit que l’astrologie est un long fleuve tranquille, que du bonheur. Une vision idéalisée éloignée de la réalité du terrain. Faut-il lui oter ses illusions?


- Si quelqu’un a un problème ?

- Nous avons mis en place, sur nos pages, il y a 8 jours, un module flash couplé avec une adresse email «consultez-nous».


- Cela fonctionne comment ?

- Cliquez sur le module flash, votre client email s’ouvre, vous laissez un message. La réponse à la question nécessitant aucune recherche est gratuite.


- Sinon ?

- Lorsque la question demande des investigations. Selon la difficulté, un prix est proposé. Principe de l’offre et de la demande. Vous acceptez, ou vous refusez. Ce système fonctionne sur la confidentialité.


- Vous avez développé cette fonction en prévision d’Astroemail 136 ?

- Non ! Nous avons acquis une expérience sur ce qui fonctionne, et ce qui abuse. Des besoins s’expriment, au regard des offres qui prolifèrent sur internet notamment. Nous répondons, lorsque la question ressort de notre domaine de compétence. Une entreprise contacte, suite à l’offre de prestation d’un astrologue, pour aider au recrutement de collaborateurs. Nous expliquons au dirigeant les raisons pour lesquelles il sera induit en erreur par l’astrologue, ainsi que les articles du code qui lui susciteront, ensuite, un contentieux judiciaire. A tout de point de vue il s’économise de l’argent, et des tracas, en s’adressant à un professionnel de la sélection de profils, au lieu de répondre à la proposition, peu onéreuse, d’un astrologue imposteur.


- Cela vous arrive de répondre non ?

- Oui! Désolé aucune réponse suite à votre demande.


- Pourquoi ?

- Les personnes qui interrogent sont souvent en décalage pour comprendre. Les préjugés, et les addictions aux idées reçues. Il est plus simple de les renvoyer aux pages où le sujet est abordé, sans explications supplémentaires inutiles. Question fréquente, la révolution solaire. Nous avons déjà expliqué que cela se produit 13 fois par an et non à chaque anniversaire. Les révolutions de Carrington.


- Que pensez-vous de l’astrologie après ce dossier sur la loi ?

- L’astrologie équivaut à l'organisation d'un casino truqué, dans lequel les astrologues tiennent la fonction de croupiers véreux.  Le public croit, à tort, que l’astrologie représente une architecture du hasard. On y trouve ni destin, ni fatalité, ni circonstances. Moins encore de sort ou de conjectures. Les boules de la roulette ont des mouvements trafiqués. Les cases, dans lesquelles elles tombent, imaginaires. Les cartes maquillées, les dés pipés, les analyses altérées, et leurs erreurs standardisées.


- Et le hasard ?

- Avec Laurence Legrand nous avons écrit, ensemble, dans La Lune, à paraître en mai, que celui des scientifiques est un lancer de dé, avec équiprobabilité des six faces, ou de pièce avec la symétrie de 50%, de pile ou de face, sur un grand nombre de tirages. Sans toutefois déterminer, du 1 au 6, ou de pile ou face, la figure sortante à chaque lancer. La science a découvert la symétrie du hasard, mais avec des brisures.


Que des individus exposent leurs existences au hasard du boulier du système solaire, soit. Mais en ce cas la nécessité d’en connaître les règles de fonctionnement s’impose. Ce n’est pas le casino de l’astrologie. Certains le comprennent, d'autres non.


-Merci.


Entretien avec Claude Thebault, éditeur d'Astroemail, en compagnie de son associé Gauthier de Bruges

24/04/2015  


PRE COMMANDES ET RESERVATIONS



Astroemail 136 astrologie et la Loi



   











"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702