Les crashes aériens de l'été





Le climat de l'été 2009 s'annonce meurtrier en matière d'accidents de transports. Aériens notamment. Est-ce une fatalité? Nullement si l'on tient compte de quelques avertissements en consultant sa montre astrale ...


L'analyse


Par gauthier de bruges, Passage de l'Étoile



L'accident de l'AF 447 Rio Paris début juin 2009 a surpris tout le monde par son caractère inexplicable. La presse alimenta le buzz en diffusant des urban legends évocatrices d'un triangle des bermudes aérien à l'endroit du crash. Aujourd'hui encore, à la date de rédaction de cette analyse, le Bureau enquête accident (BEA) ignore les causes exactes de cette tragédie du 1er juin.


Depuis cette date, chaque semaine l'actualité, fait état d'incidents survenus à un avion. Moteurs en feu. Obligation de revenir à l'aéroport. Atterissages d'urgence.Trou dans la carlingue etc.... Ou plus grave crash d'un A310 Yemenia aux Comores. Or d'un Tupolev en Iran 168 tués. Et cela devrait encore continuer tout l'été. Vraisemblablement même jusqu'en fin d'année 2009.


Certes on explique ce genre de situation par une application de la Loi dite des séries.La théorie des grand nombres et des évènements statistiques et leurs dramatiques irruptions dans le quotidien de chacun d'entre nous. Une sorte de fatalité collective à laquelle on ne saurait échapper. L'observateur des cycles planétaires est en désaccord avec cette explication.


En voici les raisons.


Le 27 mai 2009 se produisait la première conjonction planétaire de l'année dans la formation du cycle Jupiter Neptune, dans le signe du Verseau. Vous noterez la proximité de la date de l'accident de l'AF447 Rio Paris, survenu quatre jours plus tard le 1er juin. Une simple correspondance.


30 juin crash de l'A310 Yemenia au large des Comores, 152 morts, une rescapée miraculeuse. 15 juillet crash du Tupolev Caspian airlines au nord de l'Iran. Entre ces deux dates, formation de la seconde conjonction Jupiter Neptune, exacte le 10 juillet.


Qu'est-ce à dire? L'observation des derniers aspects marquant la fin de ce cycle Jupiter Neptune, avant son renouvellement en 2009, avait permis à ce site de prévoir des pannes importantes dans les transports collectifs. Ce fut effectivement le cas dont l'un des plus important se passa en Suisse, avec des défaillances électriques successives paralysant le réseau ferroviaire helvète.


Analysant la formation du nouveau cycle Jupiter Neptune en 2009, la revue Astroemail datée Mai 2009 mettait en garde ses lecteurs à propos des pannes informatiques, et les désorganisations des communications. Au nombre desquelles on pensait aux échanges financiers. La même analyse mettait aussi en garde contre les revendications bruyantes en matière financière des individus et des ménages. A rapprocher des intimidations successives actuelles d'explosions d'entreprises à la bonbonne de gaz par les salariés licenciés en colère : Nortel, New Fabris ou JLG France en Lot et Garonne. Après Al Qaeda, le terrorisme salarial. On se demande pour quelles raisons Nicolas Sarkozy reste inerte! l'UMP devrait en urgence présenter à l'actuelle session extraordinaire de l'assemblée une loi pénale réprimant de 1 000 000 euros d'amende et de 150 ans de prison, comme Maddof, puisque Sarkozy copie les USA, tout salarié "ayant l'intention de faure sauter son outil de travail". Revenons à nos liaisons planétaires après cette parenthèse législative virtuelle.


La seconde conjonction du 10 juillet reste en robe jusqu'en octobre, puis ensuite l'écart entre les deux planètes sera de 4 à 5° jusqu'à la troisième et dernière conjonction le 21 décembre 2009.


On doit en déduire, tout d'abord pour la fin juillet et le début du mois d'août une période "accidentogène" préoccupante en matière aérienne. A cette observation il convient d'ajouter les dangers particulièrement violents de la lunaison du 20 août.


Vraisemblablement jusqu'en décembre le transport aérien se ressentira d'incidents successifs, au mieux, ou de tragédies au pire. Comme les crashs déjà survenus.


Il convient donc de mettre en garde les passagers contre cette recudescence inquiétante des risques dans l'utilisation de ce moyen de transport au cours de la période. Personne n'est à l'abri, aucune compagnie n'est sure à priori, et le porteurs d'aspects Jupiter Neptune sont vraisemblablement plus exposés que d'autres dans leurs déplacements. Cela n'a rien à voir avec les aléas statistiques de la loi des grands nombre.


La meilleure solution serait, à défaut d'avions, d'utiliser d'autres moyens de transport, si l'on se trouve dans l'obligation, ou la nécessité de voyager.


   

gauthier de bruges 08/09















"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                           Médiation Extra Judiciaire   Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702