ASTROEMAIL
actualités de consommation de la crédulité

maud kristen,IMI,tables tournantes,metapsychique,parasciences,paranormal,renaud evrard,henri broch,planete






les cadavres dans le placard






avis de

®







®

Editeur : Trajectoire (13/01/2016)

Format : H. 24.00 cm x L. 15.50 cm

Pages : 480

Poids : 725.00 gr.

EAN : 9782841977024 - ISBN-10 : 2841977021

25€

Renaud Evrard Maître de Conférence à l’Université de Lorraine Psychologue Clinicien


http://psychologie-heterodoxe.blogspot.fr


Renaud Evrard réagissait à la note de lecture d'Astroemail relative à son livre. Une occasion rare de lui répondre, et d'échanger des points de vue sur son ouvrage.


Suite de 150 ANS DE PARAPSY avec quelques lustres en plus


Renaud EVRARD prenait la peine de consigner par écrit ses observations sur son site, relativement à la note de lecture publiée par Astroemail à propos de son livre : 150 ans de parapsychologie.

Tout d’abord il convient de remercier Renaud EVRARD pour ses remarques. Sur lesquelles quelques précisions sont utiles. Puis de conclure, comme lui, sur une déception.


Précisions supplémentaires


*Sur le contexte : Renard Evrard « mouillait » sa chemise d’écrivain pour sa contribution à l’histoire de 150 ans de parapsychologie. Il pouvait remonter aux périodes de l’ancien régime avec l’excellent ouvrage de Jean Verdier sur la jurisprudence de la superstition. Car le sujet qu’il traite n’a pas le monopole de la modernité. Citons un cas, devenu célèbre, en partie grâce à Goethe, celui de Faust, qui se nommait le 30 avril 1611, Louis Gauffridy, jour de son ignoble exécution à Aix en Provence, suite à une grave faute de jugement d’un futur ministre de la justice de Louis XIII, Guillaume du VAIR protecteur de Jean Baptiste Morin de Villefranche. Aveuglement religieux causé par les délires du christiannisme religion d'Etat.

Pourquoi citer Gauffridy, et ses histoires de diableries ? Pas pour le motif de l’exécution 23 ans plus tard d’Urbain Grandier à Loudun, avec le « retour politique » du diable Verrine afin de servir la politique de Louis XIII, non celle de Richelieu, lequel commettait, un de ses hommes de main, Laubardemont au règlement de cette sinistre affaire. Non ! Parce que l’affaire Louis Gauffridy illustre le cas de l’irruption de la maladie mentale dans l’appréciation parapsychologique. Celle de Madeleine de la Palud, de ses troubles bipolaires, exorcisée par le Grand Inquisiteur Dominicain Sébastien Michaelis, au couvent de la Sainte Baume, à St Maximin dans le Var. Dans le mot parapsychologie on trouve psychologie et cet aspect est, malheureusement, évacué par Renaud Evrard dans son histoire. Qu’il prenne en bonne part ce constat de fait. Certes Renaud Evrard écrira que 1611 se trouve hors période de son propos de 150 ans. Sur le plan des faits on ne trouve aucune différence entre 1875 – 2002, et le créneau étroit sur lequel l’attention était centrée, de l’entre deux guerres. Cette période présente l’avantage d’être bien documentée, notamment en articles de presse et ouvrages de fond. Pour la parapsychologie on trouve l’ouvrage d’Osty sur la Lucidité de 1910. Dans lequel le responsable de l’IMI déclare n’avoir rencontré aucun cas susceptible de relever de la parapsychologie. Contre, on trouve l’enquête fouillée, et précise, d’André Salmon, absent de l’index des noms propres de l’ouvrage de Renaud Evrard. L’histoire de Renaud EVRARD est incomplète sans celle de la critique.


Renaud EVRARD cite à 5 reprises dans son livre Madame Fraya. Sans mettre en évidence un seul fait intéressant relatif à ses prédictions. Contrairement à lui, nous avons étudié le cas de Madame Fraya, en détails. Notamment en relevant une prédiction dont elle est l’auteure datée du 1er janvier 1940, passée TOTALEMENT inaperçue, publiée dans la presse nationale. Avant l’invasion Allemande exécutée selon le plan de Von Manstein, Mme FRAYA annonçait l’action de De Gaulle, sans le nommer, suffisamment anticipée et reconnaissable. Alors qu’en Janvier 1940 le Général n’avait aucun plan préparé d’avance de lancer un projet de France Libre en se réfugiant à Londres. L’expérience parapsychologique demande de trouver des cas, nettement anticipateurs, de les analyser avec une approche scientifique, critique et historique. Nonobstant cette prédiction anticipatrice, l’étude publiée sur le cas de Mme Fraya se concluait par une appréciation négative. Car sa réaction était celle du rappel du Mythe de Jeanne d’Arc. Autre cas similaire celui de Mme Luce Vidi annonçant dès 1938, dans la presse nationale du soir, la guerre en Europe, notamment le mécanisme de l’invasion de la Pologne par les nazis. Voilà un cas historiquement intéressant d’astrologie anticipatrice, autrement plus sérieux que les élucubrations de Mme TEISSIER sur la fin du monde en décembre 2012. L’étude critique de Luce Vidi, unique en son genre, concluait à une prédiction fondée sur une bonne appréciation historique des faits de son époque, car astrologiquement parlant son « appareillage » cosmo-planétaire n’était qu’un habillage de circonstance sans consistance à la vérification sur pièces. Tout cela pour dire que la parapsychologie sert d’artifice commode pour livrer des prédictions publiques. Sur le plan des artifices, si Renaud Evrard fait la part des trucages des « voyantes » à ectoplasmes, sa contribution reste toutefois limitée. Sans lui faire de procès d’intention. Simple constat de fait.


*Sur Pierre Curie : Renaud Evrard tend à présenter le mari de Marie Curie comme un « possible » savant engagé dans la démonstration enthousiaste du fait parapsychologique. Ce serait une erreur de le croire. On doit à Pierre Curie la mise en évidence d’une observation paradoxale en matière de symétrie en physique : celle de la révélation des effets de la dissymétrie. Il énonça une loi « il est nécessaire que certains éléments de symétrie n’existent pas. C’est la dissymétrie qui crée le phénomène ». Lorsque plusieurs phénomènes se superposent, leurs dissymétries s’ajoutent. Il ne reste comme éléments de symétrie que ceux qui leur sont communs.  « Lorsque certaines causes produisent certains effets, les éléments de symétrie des causes, doivent se retrouver dans les effets produits. Lorsque certains effets révèlent une certaine dissymétrie, cette dissymétrie doit se retrouver dans les causes qui lui ont donné naissance». Tel était l’état des idées de Pierre Curie dans ses observations de la fausse médium Palladino. A destination des astrologues, Pierre Curie mettait en évidence que le champ magnétique n’a pas d’axe de symétrie qui lui soit perpendiculaire. Une planète perpendiculaire à la Terre coupe le champ magnétique. Cela survient 2 fois par mois, tous les 15 jours, lors des premiers et derniers quartiers de Lune. Bizarrement les astrologues ne l’ont jamais observé depuis les critiques de Sextoy Emperikoy au second siècle. En ce cas il convient d’appliquer la loi du physicien Jean Paul Krivine de 2009 : l’astrologie ça ne marche pas, ça n’a même jamais marché. Ce n’est pas qu’un problème de jambes.


* l’illicite et la parapsychologie : Renaud Evrard écrit, imprudemment : « Les pratiques de divination étaient légalement interdites…  Elles ne le sont plus aujourd’hui à ce titre de pratiques divinatoires, mais lorsque, sous des appellations floues et non réglementées, elles transgressent simplement la loi commune.» Cette affirmation indique une méconnaissance crasse des textes. Depuis le 2 juin 1843, de jurisprudence constante le délit dit d’escroquerie à la divination est réprimé. Il lui suffit d’ouvrir un code pénal Dalloz, et de lire les commentaires figurant sous l’article 313-1, notamment page 1045 du Dalloz 2017 note 153 escroquerie à l’art divinatoire avec la définition « constitue une escroquerie le fait pour une personne d’obtenir la remise de sommes d’argent en persuadant des gens crédules de ses pouvoirs divinatoires ». Quant au civil, la jurisprudence a développé la notion dite du « non sérieux » regroupant astrologie, voyance, médiums, et toute la panoplie de l’ésotérisme parapsychologique.


* lecture orientée : tel est le principal reproche de Renaud EVRARD à la note de lecture publiée sur son livre. Autrement dit une prise de position partiale du commentateur. Il est possible que Renaud EVRARD n’ait pas perçu le désappointement suscité par le contenu de son livre. Faites l’expérience de pensée de l’échange de propos entre un souteneur et 2 prostituées. La première pour obtenir la première place sur le trottoir vante ses accessoires de lingerie et sa plastique affriolante. La seconde donne ses résultats pratiques d’abattage x clients à x euros en 30 minutes.  Le souteneur en homme d’affaire choisira la prostituée dont le rendement est connu, à celle qui ne fait que des promesses. Le livre de Renaud EVRARD allèche la curiosité sans la satisfaire. Pas le moindre fait parapsychologique avéré. Ce n’est pas de sa faute. En 150 ans, comme en plus d’un millénaire, y compris avec le progrès technologique, la parapsychologie échoue à prouver son existence. Simple constat de fait. C’est un point de vue du type de gustibus et coloribus. Comme il était dit au casernement pendant les classes choisissez entre être un homme ou un drogué. Simple question de réalisme. Astroemail traitant de la crédulité ne saurait faire de la réclame pour des promesses parapsychologiques non tenues.


Déception ou réception ?

Renaud EVRARD reproche au commentateur d’exprimer une prétention d’expertise en parapsychologie scientifique. Une incompréhension, vraisemblable, de la note de lecture. Le commentateur énumérait des cas relevant du domaine de la parapsychologie sans se poser en connaisseur émérite. Jean Dunikoswki cité en fin de note des actualités de 1932 était un retraiteur d’or sur brevet déposé à l’inpi, que la presse de l’époque présentait faussement comme un alchimiste. Une illustration des illusions suscitées dans le public par la parapsychologie scientifique. Quand à Maud Kristen, citée par Renaud EVRARD, il suffit de lire le phrasé de ses propositions pour reconnaître un discours trompeur : style, contenu, genre, des typologies significativement reconnaissables existent. Renaud EVRARD fait usage, des amorces et des techniques de cadrage relatifs aux biais dans son analyse. C’est son droit. Une réplique, d’un des meilleurs films à succès de Michel Audiard, est ainsi rédigée « il y a des impulsifs qui téléphonent, et il y en a d'autres qui se déplacent ». Je suis de ceux qui se déplacent, ce qui explique l’opinion motivée exprimée ici par la connaissance de plusieurs faits, similaires, sur plus de 500 ans.


Je remercie Renaud EVRARD de son appréciation, relative à ma lecture judiciaire du paranormal. Elle est le fruit d’une lecture attentive des faits d’espèce, et de la mise en évidence des impostures. Je corrige encore une dernière erreur de lecture. Le CSI n’a pas démontré l’escroquerie intellectuelle de l’effet Mars de Michel Gauquelin. J’ai découvert les éléments, et j‘en faisais la publication preuves à l’appui, à partir de ses dossiers en 2013. Tout comme j’ai démonté le bobard de l’ère du Verseau de Rudolph Steiner en 2014. Au-delà des points de vue divergents, j’ai apprécié d’échanger avec Renaud EVRARD, à haut niveau intellectuel, en débattant avec lui de mes arguments. Andy Warhol disait «quelle que soit la publicité c’est toujours une bonne publicité». On parle du livre de Renaud EVRARD finalement. Une critique argumentée vaut mieux que des propos laudateurs pour susciter l’intérêt.


φct 10/09/2017



Théo l'ami Fritz

Les Tontons Flingueurs 1963 Georges Lautner, réplique après la mort du Mexicain.


S'il n'y avait le grec, on pourrait dire à partir du latin parapsychologie égal à la psychologie. Or rien de tel n'est mis en évidence. En revanche des études récentes, dont celle de Daniel Kahneman prix nobel d'économie, montrent que les prétendus thèmes parapsychologiques sont expliqués par le fonctionnement des heuristiques et des biais. Ainsi la voyance, s'apparente à l'aisance intellectuelle en fonction des appréciations subjectives, et des modes de traitement des stéréotypes. Le paranormal se résume, souvent, au dialogue de sourd du subjectif et de l'objectif. La dimension clinique du paranormal est évacuée par Renaud Evrard, notamment dans ses manifestations des troubles de la personnalité, selon la nomenclature du  CIM classification internationale des maladies : manifestation des croyances bizarres et de la pensée magique chez les personnalités schizotypiques. Renaud Evrard aurait du aussi traiter dans son livre des manifestations populaires du paranormal via l'irruption des super héros dans le quotidien dès les années 1930, Mandrake le magicien, Superman puis après guerre les héros des Marvel Comics. Le surfer d'argent et ses prouesses super galactiques. Le paranormal donne ensuite les développements technologiques de type super homme multiplié, pas encore bionique, mais avec des applications médicales et des prothèses. Le paranormal est aussi à l'origine des prestations de chirurgie esthétique. Mme Macron s'est faite refaire le nez comme Michael Jackson. Les femmes faiblement mamelée se font mettre des implants afin d'étaler des poitrines généreuses à la Pamela Anderson. Afin de jouer à "Alerte au soutien gorge surdimensionné". La circulation electrique cervicale sert de fondement aux test de prothèses dites "télépathiques".  Renaud Evrard écrira sans peine que je prétends à l'expertise psychiatrique et fantasmatique. Ce ne sont que des observations logiques. Les mots paranormal et parapsychologique donnent déjà une impression d'imposture en les énonçant. ct


numérisé par astroemail dépôt numérique 09/2017





®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702