ASTROEMAIL
informations juridiques de la consommation de crédulité

TROMPERIE SUR LA DIVINATION


texte du Rapport Officiel remis au Cardinal


La Religion Fantastique, faisant la promotion des Anges, considère que les astrologues, et leurs clients, sont TOUS damnés car ils se sont livrés aux démons. Au delà de cette appréciation dogmatique, intéressant les croyants, le général de l'Oratoire renonçait à la conversion de masse des divinateurs en formulant un principe fondamental.


LES PLANETES N'ONT AUCUNE INFLUENCE

Le Discours sur l’astrologie, de Charles de Condren, caractérise le seul rapport officiel existant sur le sujet, demandé par le pouvoir politique. Celui de la croyance bizarre, et de la pensée magique, critiquée par la croyance dominante. La superstition réfutée par la religion. Charles de Condren, en sa qualité de général de l’Oratoire, ainsi que de philosophe formé par la faculté de théologie de la Sorbonne, livra un pensum inachevé. Plus exactement dépourvu de conclusion. Sa réflexion est à l’image de son auteur. A partir d’un matériau inexact, et tendancieux, les textes de la Bible, il parvint à formuler un concept totalement inédit. Celui selon lequel les planètes corps physiques sont dépourvus d’influence psychique. Une idée qui mettait un terme au discours sur la prédestination, déployé depuis le XVIe siècle en France dans plusieurs ouvrages. Au lieu de révéler cette idée maitresse, qui eut à coup sûr ruiné les considérations astrologiques de l’Astrologia Gallica, de Jean Baptiste Morin, son contemporain, Charles de Condren s’employa au contraire à enfouir sa thèse, sous un tombereau de déclarations religieuses en forme de langue de bois, et de meubles textuels. Est-ce surprenant ?


Non ! Charles de Condren souffrait d’un trouble sévère de la personnalité évitante. Dans son enfance, il développa un trouble autistique envahissant, ainsi qu’une animosité tenace contre son père.


Ses contemporains notèrent ses étranges comportements, sans s’interroger. Notamment ses épisodes indécents hypomaniaques, lors des deuils familiaux ayant affecté sa vie. Son premier biographe, Denis Amelote, notait qu’il était régulièrement gai et jovial dans ses relations sociales. Son humeur expansive le rendait convivial, alors qu’il s’agissait pour lui du symptôme ordinaire de sa souffrance. Le texte original de Charles de Condren est restitué en français actuel, accompagné d’une présentation biographique relative à ses troubles de la personnalité. Documents révélateurs de la pathologie mentale d’une personnalité considérée comme un grand mystique Français. Une contribution à l’étude de la langue de bois de la religion catholique.


φct 7 avril 2017









Commandez votre exemplaire











®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702