quand il faut distinguer les maux des mots



Equivoque dans le langage courant signifie prendre une chose pour une autre. Un quiproquo en quelque sorte. Le double sens rend la chose suspecte, douteuse. En creusant on se heurte au phénomène de l’ambiguïté. La compréhension s’obscurcit. Le sens fuit vers l’incertitude. L’indécision. L’emploi de l’équivoque donne lieu aux malentendus, aux erreurs, ainsi qu’aux tromperies dont les conséquences financières sont importantes. Savoir les détecter à temps vous sera utile dans la vie, ainsi qu’instructif. Car vous connaîtrez mieux, la psychologie de ceux qui utilisent les équivoques, lorsque vous les rencontrerez dans toutes sortes d’occasions, et de circonstances.

 

On doit à Charles de Condren la rédaction- sur commande[1]- d’un opuscule intitulé «Traité des équivoques». Personne d’autre qu’un homme, rompu à l’exercice du maniement de la langue de bois[2] catholique, ne pouvait écrire une pareille somme d’observations sur ce thème du double sens et de ses usages. Charles de Condren était le second Général de l’Oratoire. Il est aussi l’auteur du Premier Rapport officiel sur l’Astrologie commandé par le pouvoir monarchique en France. Un rapport dont la lecture linéaire affirme une idée forte, qu’aucun astrologue n’a réfutée. Les planètes sont dépourvues de pouvoir psychique, et donc d’influences mentales sur les comportements des individus.


Charles de Condren donne de l’équivoque la définition suivante :

« cacher la vérité sous des figures de rhétorique dont les plus communes sont les hyperboles, les ironies, les amphibologies, les antiphrases, les équivoques. »


Charles de Condren suggère d’adopter cette technique afin d’éviter de mentir. La religion catholique condamne le mensonge sous la qualification de péché. La faute religieuse offensante pour Dieu. Après avoir envisagé d’autres moyens, notamment en se servant des modèles chrétiens telle que la conduite des martyrs. Consistant par entrainement mental à répondre une chose pour une autre, lorsqu’ils étaient torturés par les soldats romains. L’équivoque apparaît ainsi comme l’expression ultime de la conduite du martyr. Ainsi à la question posée « où étiez-vous hier soir ? On ne vous a pas vu à la fête des lupercales ! » Au lieu de répondre « j’honorais mes lares » (une chose pour une autre consistant à soutenir présider la cérémonie de l’esprit des ancêtres familiaux, au lieu de participer à une cérémonie votive publique) dire « je n’étais pas avec moi-même ». Equivoque sur la localisation physique de soi-même. Sous la Rome antique, bien que la géolocalisation soit à cette époque inconnue, la réponse de la manifestation de son être suscite l’ambigüité désirée, à raison de la croyance en l’immortalité de l’âme. Je recherchais mon âme vagabonde. Thème littéraire ou étrangeté de l’ironie. Ainsi la vérité du lieu de la présence physique réelle est cachée -temporairement- par une réponse spirituelle. Ce procédé est usuel lorsqu’il s’agit de détourner la conversation.


L’équivoque, à raison des méprises qu’elle suscite, dégénère rapidement par ses emplois intentionnellement malencontreux. Charles de Condren le reconnaît en écrivant : « si les usages sont faits avec mauvaise foi, sans raison plausible, cela caractérise de la tromperie ».



Voici 3 exemples d’équivoques poussés à l’extrême tirés de la vie quotidienne


1-Relevé le 20/02/2017 sur la page internet du site d’une fausse voyante

http://www.voyance-allojudith.com

Voyance gratuite 08/92/23/11/56 vous ne payez que votre appel téléphonique 0,34 mn



.Premier sens de lecture, indication d’un numéro audiotel de voyance gratuite

.Second sens de lecture, seul l’appel est payant. Coût non mentionné

.Troisième sens de lecture, la courte durée de l’appel 0,34 mn soit 34 secondes.


Le message est ambigu.



Il l’était déjà le 9 novembre 2016 lors du premier constat sur ce site


Le message global reproduit 3 fois le mot gratuit :

.voyance tirage gratuit

.tirage voyance gratuite

.voyance gratuite

Attractivité de mise e

n valeur de l’emploi du mot gratuit, avec 3 graphismes différents.

Pauvreté de l’information prix, de nature à suggérer par opposition, la gratuité totale.


Alors que le service est entièrement payant et que rien n’est gratuit selon l’information SVA du palier audiotel surtaxé 0892


Consultation payante au tarif de 40cts d’euro/par minute +prix d’appel non indiqué. Soit deux facturations simultanées. Usage détourné d’un palier audiotel surtaxé.


Cette pratique déloyale est susceptible de rapporter plus de 50 000 euros en une année.


La fausse voyante use d’une équivoque en écrivant gratuit, alors qu’elle propose une prestation 100% payante. Il y a tromperie en matière de gratuit, délit de consommation qualifié de «réputé trompeur» du 19° de l’article L.121-1-1 du code de la consommation.


Article L121-1-1code de la consommation

Sont réputées trompeuses au sens de l'article L. 121-1 les pratiques commerciales qui ont pour objet :

19° De décrire un produit ou un service comme étant "gratuit", "à titre gracieux", "sans frais" ou autres termes similaires si le consommateur doit payer quoi que ce soit d'autre que les coûts inévitables liés à la réponse à la pratique commerciale et au fait de prendre possession ou livraison de l'article.


Article L121-6 code de la consommation

Les pratiques commerciales trompeuses sont punies d'un emprisonnement de deux ans et d'une amende de 300 000 €.


2-Les fausses promos des « superoccasions »

Les éditions du Parisien du 23 février 2017, et de 20 Minutes du 24, relatent les résultats de l’enquête menée par la DPPP de Paris sur 19 sites d’e-commerce grand public, notamment amazone.


L’attention de la direction de la protection de la population était attirée par la profusion des promotions d’objets tels que des sacs, des chaussures « soldés » à des prix étonnants. En réalité à des prix équivoques.


Reportez-vous à la définition donnée par Charles de Condren « cacher la vérité sous une figure de rhétorique ». De nos jours la rhétorique classique, avec ses figures de style, est moins usitée. Les litotes, ellipses, épanodes, chiasmes ou asyndètes ne sont plus ennuiverselles en termes de compréhension. Le sens du mot rhétorique évolue tout autant, afin d’être compris comme discours, phrasé, voire encore écriture. C'est-à-dire une simple expression de communication. Les figures s’adaptent elles aussi, et la métanalyse laisse la place à l’usage des signes commerciaux, ainsi qu’aux logos «solde» «prix cassés» adossés à des chiffres pour les usages des doubles sens, afin de renforcer l’ambiguïté dans l’information. C’est ainsi que la DDPP remarquait que plusieurs objets, présentés comme vendus à prix super soldés ne l’étaient pas. Une application aux produits de la diaphore (3) Gratuit reproduite 3 fois du service audiotel de la fausse voyante Judith Fricot qui est payant, exposé au 1 de cet article. C’est ainsi, en vérifiant les prix fournisseurs, que la DDPP découvrit que les soldes n’en n’étaient pas. Les prix affichés étaient en réalité non soldés. L’équivoque consistait à troubler la compréhension du consommateur en ajoutant soldé, à un prix en réalité ni réduit, ni moins cher. Le prix de vente réel était présenté comme soldé sans l’être. Il s’agit d’une pratique commerciale trompeuse de L.121-1 du code de la consommation. Ainsi que d’un manquement à l’obligation légale en matière de soldes de la loi du 4 août 2008, ayant intégré dans le code de commerce les articles 310-3 et 310-5. L’infraction relevée donne lieu à une amende de 15 000 euros. Selon le Parisien l’opération donna lieu à 2,4 millions d’euros d’amende, dont 1 million pour sanctionner le site de ventes amazone.

extrait de l'article de 20 Minutes


à suivre...continued



[1] Le Cardinal de Richelieu ordonna au Général de l’Oratoire, Charles de Condren, de rédiger, à son intention, le Traité des Equivoques, afin de légitimer sa pratique de l’exercice du pouvoir en qualité de principal ministre du roi Louis XIII. Le Traité fut publié en 1642, après les décès de Charles de Condren, et du Cardinal, noyé dans des recueils de lettres posthumes.


[2] Charles de Condren était Général de l’Oratoire, ordre religieux catholique. Il pratiquait la langue de bois de la morale catholique. La pratique de la langue de bois a été reprise en politique sous la forme de la communication du pouvoir en place. Quel que soit l’idéologie du régime exécutif. Ainsi la pratique de la langue de bois des droits de l’homme marque la différence entre le contenu des textes, et leur mise en œuvre effective, démocratie comprise.


(3) Diaphore : même mot ou groupe de mots répété plusieurs fois. En général chaque répétition apporte une nuance de sens supplémentaire. La diaphore du service audiotel de la fausse voyante est employée afin de renforcer le caractère non payant de la consultation qui est en réalité facturé deux fois à l'insu du consommateur.


φct22 et 24 février 2017




















"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702