Chronique des petits portraits de l'Annuaire 2016 de la Voyance









Épisode n°3  Men in Black et Petits Hommes Verts


L’histoire de l’annuaire de la voyance 2016 aurait pu rester ignorée si un fait déclencheur ne s’était produit



Une idiote se faisant appeler Catherine Lyr

Catherine Lyr pensait que le retrait de la page « Men in Black les petits hommes verts » résulterait de l’effet de ses battements de paupières. Parce qu’il y était écrit qu’elle dévoilait l’avenir, façon strip tease, par association d’idées du docteur Freud Place Pigalle. Elle pleurait les larmes de crocodile de son désespoir, en nous adressant des mises en demeure de suppression de texte, sans préciser lesquels. Au point que l'on ne comprenait plus ses messages. Elle cultivait aussi des projets suicidaires, dans une serre autodestructice aux murs tapissés des couvertures d'Hara Kiri hebdo. Il était convenu qu'elle appelle avant de disparaître vers sa galaxie, sur la dernière fusée en partance de la Terre. Voyage reporté avec courage. Pour s'éviter inutilement des années lumière de séjour dans l'espace. A moins qu'elle ne nous ait vraisemblablement menti depuis le début de toute cette histoire. Si la Lyre était une étoile elle se nommerait Véga, puisque c'est la plus brillante de cette constellation. Elle s'appellerait autrement, explication de son échec notorial. Elle n'est pas la vedette qu'elle veut nous faire croire.


Traçons brièvement son profil. Après avoir raté les planches, elle pense se rattraper en ramassant les morceaux de ses espoirs déçus. En recollant les étoiles pour les autres. Comme son nom de scène l’indique, sa prestation consiste à Lyr l’oracle. Exploiter le crédule en lui montrant la lune, bien entendu tout dépend de laquelle.


Comédienne de l’astrologie voyance elle tartuffe selon les scénettes de circonstance. Déclarant à Voyance & Parapsychologie, à propos de son activité : "je dresse la carte du ciel", "je fais des duos intensifs". Dressage en mode de maîtresse dominatrice? Au fouet? Ou en mode érection assistée à la main? Une carte, ça se dessine selon le Larousse. Lequel ne cite aucun procédé d'ébauche sadomaso, d'alignement des planètes en cercle au garde à vous. Lyr s'effarouchait de l'expression «avenir dévoilé», dénudé sur le mode strip tease de cabaret. Remarquez, cela lui va bien, à la Lyr, de jouer les sottes de service. Pour la comédie elle n'a plus besoin de monter sur les planches, notamment dans un rôle de composition à sa mesure.


gdb et claude thebault 17/09/2016


rebondissement inattendu: l'attitude trouble d'un faux voyant



L'histoire était jolie. Un faux voyant parisien agressé par un américain, se plaignait de voir son nom "diffamé" sur des sites avec le qualificatif de charlatan. Au second semestre 2016 des personnes formaient un comité de soutien à l'initiative d'un autre faux voyant de la bande. Ces personnes ont -vraisemblablement- été abusées. Car un document vient de surgir apportant un trouble considérable. Le faux voyant recevait de New York 5 étoiles au classement 2016. Alors à quoi rime toute cette histoire autour de son nom depuis le mois de juin 2016? Une campagne de publicité? Le faux voyant refusait de payer. New York travaille en France avec un "bon ami" rabatteur des proies pour son business de spécialités crémeuses à fort rapport financier.  


Tout portait à croire qu'un faux voyant était victime de New York. Astroemail avait toutefois accumulé des doutes. Le comportement de plusieurs personnes cadraient mal avec les faits. Catherine Lyr  et  le faux voyant tout d'abord, et leur jeu progressivement ambigu. Le "bon ami de Paris" agent de New York pour la France, ami de tous et ennemi de personne. Formule employée par feu Jean Baptiste Morin pour tous les jeux de faux cul constants en astrologie.


L'affaire du faux voyant débuta, classiquement, avec l'élévation d'un obscur de seconde zone à l'éclairage crémeux des classements. Le "bon ami de paris" rencardait New York sur les ambitions du faux voyant parisien d'obtenir un rang pour ses activités. Depuis 2012 un système mafieux dans son fonctionnement investissait les moyens de communication afin de gérer, en "notoriologue", ou "réputologue", les demandes médiatiques des prestataires en divination. Marché estimé à 80 000 clients potentiels dans le monde, pas tous payants, c'est le hic. Selon les pratiques courantes en Amérique du Nord, relatives aux fausses certifications, ce marché peut se rentabiliser à certaines conditions. Le public européen l'ignore, en Amérique du Nord plusieurs Etats se sont dotés de lois anti divinatoires. La divination n'est pas en libre prestation. C'est aussi le cas dans bien d'autres pays que les Etats Unis. Ce qui constitue un problème d'exploitation.  


C'est donc dans les conditions d'une "élévation", qu'un malencontreux désaccord survenait le 10 février 2016 entre l'organisation et le faux voyant. New York savait, sur la base des informations de son rabatteur en affaires, le "bon ami parisien", que le faux voyant souhaitait gagner quelques rangs afin d'intégrer, lui aussi, comme les autres, la crème de la crème, spécialité laitière de l'organisation. Le processus de baratement nécessite de recevoir pour cela un "diplôme". New York est traditionaliste. En décernant des peaux d'âne que les récipiendaires encadrent ensuite sur leurs murs. Imaginez, un instant, sur un des murs du bureau du faux voyant, ses 5 étoiles d'arbre de noêl américain, décernées à New York. Vous voulez les voir? Regardez ci-dessous la copie de l'émail annonciateur de la bonne nouvelle, selon l'Evangile de la divination.


Discret, une qualité rare, le faux voyant omettait de dire ce qui s'était passé ensuite après son"accession" à la dignité du 5e rang, à 15:53, le 02 février 2016 . Il en espérait le 7e ciel. Sa promotion s'assurait. L'organisation aime les ambitieux, puisque sa spécialité consiste précisément à réaliser leurs rêves. Mais la soif de prétentions s'étalonne en fonction du prix de l'arrivisme. Début du désaccord entre New York, le faux voyant, et le rabatteur parisien "bon ami", sur le montant du prix de l'entretien. Dans cette même promotion 2016 -ajoutée- figurait aussi Blanche de Laurac. On devrait plutôt l'appeler souris de l'oracle vu les conditions grises, et opaques, de sa promotion.


φ claude thebault 15/01/2017


A suivre....



nb :

- Estelle des Enclos et Catherine Lyr sont des pseudonymes de voyantes astrologues

- astrolyr site animé par Catherine Véga de la Lyre

- la fédération américaine des médiums n'existait pas, alors Astroemail l'a créée à New York en suprenant tout le monde




chroniques pour les dupes du pigeonnage










"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                           Médiation Extra Judiciaire   Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702