VERITAS ODIUM PARIT



Publication professionnelle en mouvements planétaires et orbitaux



catalogue et inventaire du conformisme astral





AUTO IDENTIFICATIONS




© 2015 ASTROEMAIL DR reproduction interdite


PATHOLOGIQUES



déguisements, frime,simulations, mensonges et auto suggestion



par claude thebault, Kaunas


SINGERIES DES 12 SIGNES


des artifices de l’auto suggestion aux simagrées de la devineuse

Richard Wiseman, spécialiste anglais des Bizarrologies, abordait, sans le traiter, le sujet du mimétisme observé en astrologie, dans son ouvrage, du même titre, ré édité par Marabout en 2014. Notamment, la revendication, par des individus, des caractéristiques des signes astraux comme éléments de leurs personnalités. En quelque sorte, des cas de possession d’individus, par les sortilèges des 12 divisions du zodiaque, comme les diables de Loudun chez les religieuses ursulines en 1632.


Wiseman évoquait l’expérience Gauquelin Sciences et Vie de 1968, sous la forme d’une simple citation. Ainsi que les tests et les inventaires de personnalité. Une approche superficielle. Mieux ébauchée, en revanche  celle de  Martin Brunschwig - SPS Hors-série Astrologie, juillet 2009. Citée en rubrique iatrogénie des effets indésirables, comme exemple du racisme entre les signes.


Il témoignait avoir éprouvé, sur son lieu de travail, les effets iatrogènes du stéréotypage du signe astral :

« j’ai un jour été accueilli, au premier jour de travail dans un nouveau poste, par une réflexion bien peu obligeante sur ma date de naissance et mon signe astral ! » (…)


« le préjugé qui est à l’œuvre lorsque l’on attribue certaines caractéristiques aux personnes d’un certain signe est-il plus acceptable qu’une discrimination par leur origine, ethnique, sociale, sexuelle, ou générationnelle ? ! Faut-il attendre qu’un dictateur fou (pléonasme...) mette les Capricornes dans des camps, ou qu’un patron de boîte de nuit refuse les Poissons (qui mettraient une sale ambiance, par ex...) pour que l’on prenne conscience du problème ? »


« Parmi les millions de personnes de chaque signe, ces généralisations si abusives (les Taureaux sont des « fonceurs », les Balances des gens mesurés...) ne sont-elles pas aussi choquantes que « les Italiens sont machos » ou les « Anglais snobs » (pour prendre des exemples de préjugés moins atrocement scandaleux que ceux qui touchent des populations victimes du vrai racisme) ? »


La relation vécue par Martin Brunschwig se rapporte aux lieux communs attribués aux « porteurs de signes ». Vierge ceci, Balance cela, et ainsi de suite : une catégorisation de caractéristiques artificielles mises bout à bout. Voici deux exemples à l’appui de cette observation, vides de sens et de configurations.


1)    Le cliché de la Lune de Mme Bramly

- La poitevine Marie Sauvion anime la News Mag astrologique du magazine Marie Claire, chaque semaine. Ce périodique publiait un numéro spécial été 2011 présentant un exercice d’auto identification de lectrices avec les signes. Sous la forme de leurs photos, présumées, sur deux pages accompagnées d’un court texte. Dans lequel, chacune affirmait se « reconnaitre » dans son signe, sans que l’on sache comment. Un exercice primaire de stéréotypage naïf : « Mon signe scorpion, franc entier mystique, qui me correspond, Doriane 45 ans comédienne. Gishlaine 42 ans je suis ravie d’être lion cela correspond à mon tempérament ». Une série d’affirmations vagues, et lapidaires.


-  Complétée par l’astro interro, de Rosine Bramly. Cette astrologue déclarait « la lune influence notre humeur ». Assertion tirant prétexte de l’eau : la lune influence les marées, celles de l’océan, comme nos marées intérieures, car nous sommes constitués de 65% d’eau, affirmait-elle. S’ils existaient, les rapports maritimes entre les humeurs, et les tempéraments, se manifesteraient par des troubles, et des perturbations de premier plan, dans les comportements en société, notamment lors des lunes d’équinoxe. Périodes régulières de forte intensité. Rien de tel ne s’observe dans l’actualité. Rosine Bramly at-elle noté, chez elle, les effets, physiquement déformants, en réel, quotidiens, de la lune, à quelques heures d’intervalle, d’extension et de compression. Dilatation marée haute, compression marée basse, sur la Terre, du coté le plus proche, et du coté le plus éloigné de la Lune. Effets de déformation, se produisant aux heures des marées. Le corps de Rosine Bramly se distend-il, et se distord-il, 4 fois par jour aux mêmes horaires ? Physiquement, son corps est constitué de 65% d’eau, dit-elle. Ainsi que psychiquement, son cerveau équivalent alors à une éponge, selon ses dires. Sa boite crânienne devrait enfler de volume, puis se ratatiner, ensuite au bout de quelques heures.  Qu’elle en montre les photos, dans la prochaine édition de Marie Claire, afin que les lectrices puissent juger des manifestations physiques de ses « vagues ». Quand elle gonfle, et quand elle rétrécie. Une réponse préférable à ses inepties, sur les instabilités de la lune, dont elle ignore la réalité.


  L’observation des cartes des mouvements lunaires[1], contrairement aux poncifs, montre une régularité de métronome, et une permanence dans les déplacements du satellite de la Terre. Sans constat d’instabilité, ou de sauts de positions entre apogées, nœuds, quartiers et maximum de déclinaison.


2)    Les simagrées de l’astrologue

-   Mme Astrid Fallon, devineuse belge, établie dans le sud de la France, informait le public de la nature de ses qualités personnelles, en publiant son auto biographie, sur son site. Un moment de comédie. Notamment sa revendication d'une liaison "soleil conjoint à vénus". Révélant sa date de naissance, 12 mai 1957, elle terminait sa présentation en ces termes : « L'astrologie aujourd'hui fait partie de mon mode de vie. J'aime par exemple, de par ma conjonction Soleil-Vénus, organiser des fêtes…» Est-elle une organisatrice de fiestas? Dont les photos réservées, au sourire crispé, cacheraient l'image d'une modeste...bringueuse!


Le 12 mai 1957, Vénus orbitait sur la longitude 69, et les Tables Astronomiques signalaient une conjonction supérieure Soleil Vénus le 14 avril, longitude 24. Le 12 mai, l’événement était terminé depuis 29 jours. Absence de conjonction Soleil Vénus. Mme Fallon simulait, et contrefaisait, dans ses propos,les effets d'une configuration...imaginaire. Comme une actrice dans un role de composition. Elle jouait la scène 2, acte 3, de la Conjonction Soleil Vénus. Sa biographie, fait, inexplicablement, l'impasse sur le degré de «serrage» de cet aspect… singulièrement relâché. Alors qu'elle excelle, en maniaque, dans la pratique régulière du garrot planétaire, à la minute, et même à la seconde d'étranglement, traquant le "hors limite". Faut-il y voir un indice de dissimulation, puisqu'elle refuse de s'appliquer ce qu'elle administre aux autres.


Astrid Fallon datas du Soleil à Mars. Elle aime la fête, sans que Vénus en soit la cause, contrairement à ce qu'elle prétend.


Elle ajoutait encore, dans le texte de sa biographie : «connaissant ma conjonction Soleil-Vénus en carré à Pluton, je savais mon esprit trop critique pour se contenter d'une activité moyennement intéressante.» Ignorante en événements planétaires, Mme Fallon se construit un univers fantasmagorique. Affabulant un ciel de «cinémoi», dans lequel elle occupe le rôle principal, dans le script de sa comédie. Peut-on vivre, sans éprouver de dégâts, dans un climat de mensonge prolongé?


A terme l’astrologie déclenche chez les personnes, qui en sont victimes, des troubles de l’adaptation, s’accompagnant, dans les cas sévères, de troubles de la personnalité.


Conséquences dommageables de l'identification à l'inventaire des 12 signes du zodiaque

Les troubles de l’adaptation concernent le développement de symptômes émotionnels, et comportementaux, en réaction à plusieurs facteurs de stress identifiables : souffrance et altération du fonctionnement social ou professionnel, accompagnés de perturbations (dépression, désespoir, anxiété, perturbation des conduites sociales, notamment violation des droits d’autrui, et des règles de la vie sociale –imprudences, mise en danger d’autrui, manquements à ses responsabilités etc..). Parfois plaintes somatiques, inhibition professionnelle, ou retrait social.


Les troubles de la personnalité caractérisent les conduites qui dévient de ce qui est attendu des individus concernés : impulsions, affectivité, inadéquation émotionnelle, perception de soi, des autres, et des événements. Avec des dérives sur la paranoïa, les personnalités schizotypiques, antisociales, borderline, narcissique (maladie commune de plusieurs astrologues accompagnée de manifestations prononcées d’égomanie) sens grandiose de son importance et de ses capacités. Et les obsessionnels compulsif (préoccupation du perfectionnisme dans les détails inutiles, rigidité).


La terre révolutionne autour du Soleil, et non l’inverse. Pour ce motif les signes du zodiaque n’existent pas. Evitez de vous identifier aux clichés, ainsi qu'aux standards, de l’inventaire falsifié des 12 signes. Vous préserverez votre santé mentale.

  

http://iatrogenie.com

claude thebault  5/08/2015



[1] Cartes mensuelles des aspects de la Lune vendues sur astroemail, instruisez-vous.












"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                           Médiation Extra Judiciaire   Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702