astrologie heliocentrique,karma,karmastrologie,richard doyle,isabelle cottard teskrat,robert gouiran





ASTROLOGIE HELIOCENTRIQUE




© 2015 ASTROEMAIL DR reproduction interdite


 karma mystifications de l'héliocentrisme



En 2014, Isabelle Cottard Teskrat développait une mystification héliocentrique en employant des idées délirantes. Démontage de sa manipulation spirituelle...  



par Claude Thebault, éditeur d'Astroemail



Le compromis frauduleux

La barre de menu d’un site d’astrologie héliocentrique doit comporter deux choix principaux : astrologie, héliocentrique. Astrologie afin de traiter la part d’imaginaire. Héliocentrique pour l’astronomie.


Celui d’Isabelle Cottard Teskrat se distingue car on n’y trouve ni l’un, ni l’autre. Elle embraye directement sur la spiritualité, via un faux choix astrologie héliocentrique, accompagné de tirages de cartes. Mysticisme et divination. Symptomatique de son mode de pensée. Elle devrait lire les visites d’André Salmon aux diseuses de bonne aventure, elle en tirerait grand profit.


barre de menu avec accès direct aux explications karmastrologiques et aux tirages de divination



Les alibis trompeurs

  a)  autoréférences intellectuelles


Isabelle Cottard Teskrat se présente en ces termes :

« l’astrologie héliocentrique est en friche... je ne suis absolument pas une professionnelle dans le domaine, mais une chercheuse ». Vanité prétentieuse d’une sans qualification.



Un authentique chercheur travaille sous la conduite d’un directeur de recherche, attaché à une université, ou un laboratoire, avec un budget alloué. C’est un universitaire diplômé ayant l’obligation de publier dans une revue scientifique. Isabelle Cottard Teskrat cache, avec raison, son mince bagage intellectuel. Sommaire en connaissances. Abondant en fables, tromperies et mensonges.


La lecture de ses propos est déconseillée. Voici pourquoi.


Isabelle Cottard Teskrat, donnait un aperçu de son ignorance héliocentrique, en affirmant le Soleil « connecté à un trou noir ». Un autre exemple, de son bouillon d’inculture, sur le même sujet, s’impose.


Le 22 décembre 2014, elle écrivait ce pensum d’astronomie héliocentrique :

« …J’ai découvert cette technique lors du présent carré uranus pluton faisant résonnance à mon Soleil 13° cancer et donc en hélio au couple Terre Lune à 13° capricorne ».


 Invention de la résonance pour nettoyer les résidus karmiques, ça ne marche jamais!...

 Une résonnance Uranus Pluton signifierait 3 fois uranus (3x84 ans) pour une révolution de Pluton 264 ans

 Le balais brosse des résidus karmique dépasserait l'espérance d'une vie humaine.

 Isabelle Cottard Treskat affabule et ment en soutenant que la voiture balais de nettoyage est passée pour elle

 C'est avec des manipulations astrologico spirituelles de ce genre que les karmiques attirent les crédules


  -  Le 6 juillet, quelque soit l’année, le Soleil, situé au centre du Système Solaire, ne peut se trouver sur la longitude 103. Physiquement impossible.  


 - Les planètes orbitant exclusivement autour du Soleil, Uranus et Pluton ne forment ni carré ,ni ne participent à une « partie » du même nom. Cette observation s’applique aussi au mentor d’Isabelle Cottard Treskat, Richard Doyle, lequel écrit une ineptie similaire dans un pdf diffusé sur internet sous sa signature[1].


 -  La résonance est un terme technique désignant un phénomène périodique. S’agissant de planètes, propos d’Isabelle Cottard Teskrat, la résonance caractérise une périodicité d’orbites, ou un ratio de périodes orbitales. Par exemple la résonance 3:2 entre Pluton et Neptune, signifie que Neptune réalise 3 révolutions autour du Soleil, quand Pluton en fait deux 90 465 jours et 60 190. Toutefois une résonance Uranus Pluton, au Soleil longitude 103, cela n’existe que dans l’imagination d’Isabelle Cottard Teskrat. Uranus ne fait résonance exclusivement qu’avec Neptune dans le ratio 2:1. Deux révolutions d’Uranus pour une de Neptune.


  b)  détournement de contenu


Isabelle Cottard Teskrat écrit encore, afin d’impressionner le public.

«J'ai emboité le pas de mes prédécesseurs Robert Gouiran « l’astrologie héliocentrique ou le secret du cœur» et Dane Rudhyar (conversations sur le réseau de l’astrologue humaniste …cela m’a conduit à ouvrir sur Facebook un groupe d’astrologie héliocentrique afin de fédérer les astrologues désireux de développer le sujet ».


En quelques lignes Isabelle Cottard Teskrat reconnait :

1-  son parcours d’autiste, via une formation autodidacte par la lecture, sans conduite accompagnée. Informant ainsi sur son mode de fonctionnement mental.

2-  être prioritairement influencée par les écrits planants de l’astrologue drogué Dane Rudhyar. A cet effet Denis Labouré,membre du RAO, précise le psychotrope employé : la mescaline mexicaine.

3-  s’approprier le pouvoir, dans un domaine prétendu vierge, celui de l’astrologie héliocentrique, conseillée dans sa démarche par un mystérieux groupe d’instigateurs occultes.


Isabelle Cottard Treskat « emboite-t-elle le pas » de Robert Gouiran ?


Robert Gouiran, décédé en décembre 2013, publiait un livret d’astrologie héliocentrique de 67 pages édité par le Cédra en 1991.


Robert Gouiran s’obstinait à travailler avec la Roue de Pythagore, un mode de représentation inapproprié à l’héliocentrisme, car supprimant les distances interplanétaires. Son ignorance en astronomie, et son raisonnement incohérent, le conduisirent à développer des considérations absurdes de bi localisation[2] planétaire.   


« le jeu entre les positions héliocentriques et géocentriques d’une planète… »


Une planète n’occupe qu’une position, celle de la longitude de son orbite. Aucun jeu en conséquence à envisager. En proposant un système invraisemblable, et fallacieux, Robert Gouiran faisait de l’astrologie, car c’est ainsi qu’elle fonctionne.


Isabelle Cottard Teskrat, se disperse, alors que Gouiran se concentrait. Notamment elle développe, des propos pseudo psychanalytiques, sur le soi, l’ego, l’inconscient, le corps purifié astral ( ?), le « Je » cosmique, d’un effet comique. Hallucinations débridées de ses dérives spirituelles, mêlées de christianisme mal  assimilé, revue par Steiner. Auteur notamment de l’ère bidon du verseau.


« …s’abreuver à ce chemin afin d’y respirer les différents parfums crucifiant ainsi, sur la croix extérieure sa souffrance inhérente au plan linéaire… »  Salmigondis incompréhensible d’une égarée.


Isabelle Cottard Teskrat ne formule rien se rapportant aux propositions de Robert Gouiran.


   c)  subterfuge des nœuds


Elle assimile enfin les nœuds planétaires aux nœuds lunaires, afin de confondre astrologie héliocentrique avec astrologie karmique. Sur le fondement d’une fausse définition de…Dane Rudhyar (suite à un abus de drogue ?) dans Astrologie de la transformation.


« les nœuds sont formés par la projection du plan de l’orbite de la planète sur le plan de l’orbite de la Terre, appelée également écliptique. « Le cadre de référence fondamental des nœuds n’est toutefois ni la Terre, ni le Soleil, mais le plan de l’orbite de la Terre. »


L’écliptique est le repère de circonférence de la Roue de Pythagore, sur lequel les astrologues font défiler les planètes, sans être le plan de l’orbite de la Terre. Celui des astronomes est un tracé imaginaire perpendiculaire au rayon Terre Lune.


Isabelle Cottard Teskrat, « chercheuse » autoproclamée, ignore que les nœuds sont « les intersections du plan de l´orbite d’une planète avec un plan de référence ». Sait-elle au moins ce qu’est un plan d’orbite ? Vraisemblablement non.


Contrairement aux billevesées écrites par Rudhyar, les nœuds de la Lune, ne « passent jamais » à travers la Terre. Comment le pourraient-ils ? Nœud ascendant et descendant sont des positions d’orbite lunaire, au cours desquelles pour le nœud ascendant la distance terre lune se réduit de 1000 km sur 10 degrés sélénographique. Pour le nœud descendant, la distance terre lune augmente de 2000 km sur 12 degrés de longitude sélénographique (données lunaires 2015 des 21 et 7 juillet). On observe essentiellement une variation, à ces dates, du rayon terre lune. Soutenir que la psychée humaine serait sous contrôle de la longueur, en plus ou en moins, de la distance terre lune, relève de la divagation, et de la folie furieuse.


Il en est de même des nœuds planétaires. Ainsi pour Mars, jusqu’en 2056 le nœud ascendant se trouve à la longitude 49 de son orbite, et pour la suite du XXIe siècle sur la longitude 50. Le nœud descendant sur la longitude 229 de son orbite jusqu’en 2055, et pour le reste du XXIe siècle sur la longitude 230.

Là encore les distances Soleil Mars évoluent, elles aussi.


Isabelle Cottard Treskat croit que «l’axe» des nœuds planétaires «passent » à travers le Soleil. C’est d’autant plus stupide qu’étalés dans le temps, il n’y a à proprement parler rien de tel. Le nœud ascendant de Mars a lieu le 12 avril 2015. Et le nœud descendant le 28 avril 2016. Saturne nœud ascendant le 21 juin 2034. Nœud descendant 15 juillet 2049. Pendant 15 ans l’axe reste au frigo ? Soyons sérieux. Jupiter nœud ascendant 9 novembre 2013. Nœud descendant 26 février 2020.


Rudhyar écrivait l’astrologie, de préférence défoncé par la came, sans connaître l’astronomie. Cela se comprend, il réalisait une œuvre imaginaire, en se moquant de savoir qu’un jour, une Isabelle Cottard Teskrat, astrologiquement autiste, croirait à ses divagations en les prenant au sérieux.


Drame d’une chercheuse galvaudée, que celle de l’absence d’étude critique de la fiabilité de ses sources.


Les nœuds planétaires sont des positions orbitales étrangères à la Terre. On comprend, les raisons pour lesquelles, en 2012, Isabelle Cottard Teskrat était «frappadingue» à propos d’une vidéo, qu'elle relayait, diffusée sur You tube relative à l’alignement des pyramides…avec le centre galactique. Annonciateur de la fin du monde. Il n’y a qu’une simple d’esprit pour croire à une telle baliverne.

 Obsession du paranormal chez Isabelle Cottard Teskra : la fin du monde du 21 décembre 2012


Robert Gouiran, auteur sérieux, se tint à l’écart des errements. Son livret, critiquable pour plusieurs motifs, est indifférent aux prises de la spiritualité dévoyée, ainsi qu’aux croyances paranormales.


En conséquence Isabelle Cottard Teskrat «récupère» Robert Gouiran afin de diffuser un message étranger au sien, et sans aucun rapport, pour tromper le public. Réalisant ainsi un endoctrinement spirituel particulièrement fumeux.


 -    Les commandements divins du soleil central

 -    Contagion de la totalité des corps de l’homme par l’Amour

 -    Le thème héliocentrique descente dans la matière, dans l’incarnation


  d)    dans quel but ?


Prendre le pouvoir sur une communauté, pour son compte, à défaut d’identifier ceux qui la manipulent dans l’ombre, et de connaître leurs objectifs.


Le karma est une affirmation spirituelle de l’hindouisme, selon laquelle tout acte vous suit. Tout ce qui vous arrive est mérité. Résignez-vous. A l’analyse c’est un instrument de domination destiné à réduire le public à la passivité. Acceptez votre sort c’est le destin. En attendant les malins profitent de votre docilité, et de votre obéissance, en se faisant entretenir à vos frais financiers.


En employant des explications «karmastrologiques» Isabelle Cottard Treskat assure son emprise sur les personnes intéressées par l’astrologie héliocentrique. En manifestant sa volonté de puissance et de domination. Elle aime le pouvoir.


En psychologie sociale Serge Tchakhotine caractérise la manipulation spirituelle en une forme particulière de viol des foules. Ce serait un honneur immérité de mettre Isabelle Cottard Treskat dans cette catégorie. Ses propos relèvent de l’égarement d’une meneuse inculte, animée d'une volonté de puissance sur des naïfs et des gogos. Toutefois, ses écrits sont dangereux, pour la santé mentale, à raison de la contagion psychique dans de fausses croyances, pour les publics non immunisés par des connaissances préalables.


La suggestibilité de ses délires, même naïfs, nécessite la neutralisation de son poison à caractère spirituel. Notamment en le dénonçant. Afin que les curieux aient les moyens de discerner, et de résister, à l’emprise de la propagande karmique. Notamment la dissociation mentale suscitée, cherchant à les contrôler, afin de les exploiter ensuite sous des formes diverses. Persuasion des économiquement faibles, des crédules, des apeurés, des insécurisés, ainsi que des personnes à mentalité religieuse.


Isabelle Cottard Treskat n'est investie d'aucune mission pastorale pour prêcher la religion hindoue, ou s'ériger en prêtresse enseignant le karma en qualité de "mère". Des organismes officiels existent pour réguler des initiatives comme la sienne, auxquels il conviendrait de s'adresser, si ses délires persistent.


claude thebault  


je remercie les personnes m'ayant apporté leurs témoignages, de la documentation, et suggéré le titre des billets "ces karmastrologues qui nous empoisonnent la vie". Elles se reconnaîtront!



[1] Le délire de la Lyre du Québec : le carré uranus pluton2013 un pdf de 15 pages, diffusé sur internet alors que 3 lignes suffisent pour réfuter les affabulations de Hubert Brun et montrer l'impossibilité d'une relation Uranus Pluton. Robert Doyle est nul en héliocentrisme, mais particulièrement doué pour compter les marches des temples précolombiens.

 obsession des temples précolombiens chez Robert Doyle, un Indiana Jones du Québec, extrait final de son pdf uranus pluton


[2] « Comment utiliser l’héliocentrisme » selon Robert Gouiran, chapitre 2 de son livret, pages 11 et suivantes.

               

                             

claude thebault

éditeur d’Astroemail


01/15











"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702