Publication professionnelle des mouvements planétaires et de mécanique orbitale

Kepler Newton Poincaré Relativité + synodiques sidérales et moments angulaires



Get Adobe Flash player





45 ans d'affairisme commercial du karma par les karmastrologues





AFFAIRES ET COMMERCE DU KARMA



Le karma vendu sans ordonnance à la sauvette

par des détaillants auto improvisés karmastrologues



  Par claude thebault, Kaunas

Les prestataires en karma ne représentent qu’eux mêmes, car ils n’ont aucune qualité de ministre de culte hindouiste. Ni prêtre, ni yogi, ni même fakir.


Ils prétendent réguler, avec les mouvements de la lune, un fait religieux, ainsi qu’un concept culturel d’extrême orient, en utilisant de fausses localisations planétaires, toutes plus imaginaires les unes que les autres. Se servant d’une Roue de Pythagore associée à l’emploi d’une astronomie de l’extravagance, celle du géocentrisme des astrologues, avec des planètes qui avancent et qui reculent alternativement.


La religion catholique était exposée à un problème similaire, dans le passé, avec les prétentions des astrologues à réguler le péché par les astres et les mouvements planétaires, sans être curés, prêcheurs, moines, religieuses ou dignitaires de l’Église. La divinité étant elle aussi soumise, selon eux, aux mouvements et sentences des planètes.


Le Concile de Trente (commencé en 1527, 4 et 5 décembre 1563 dernière session) prit les dispositions nécessaires en matière dogmatique, et s’assura, par la loi, notamment édictée par le roi de France, du contrôle du contenu des horoscopes des astrologues, relatif à la religion, afin de faire cesser ce commerce. Les horoscopes furent censurés, par l’autorité religieuse, à partir de l’Ordonnance de Blois de Janvier 1560, et l’astrologie judiciaire interdite. Et oui!


extrait du Bréviaire du Concile de Trente sur les Astres, l'astrologie et la position de l'Église catholique


L’astrologie du XXe siècle tente de reproduire, avec une religion étrangère, ce qu’elle n’a pu réussir avec la chrétienté lors des crises religieuses de la Réforme. Une indication supplémentaire que l’astrologie, en général, porte atteinte aux principes républicains, notamment à celle de l’égalité des chances des individus, puisque le karma prône la soumission au destin sans résistance et la résignation à son sort. Alors que les valeurs de la République sont la lutte contre les inégalités sociales, garantir la réussite, permettre de développer la personnalité, élever le niveau de formation, l’insertion sociale, et le respect de l’égale dignité des êtres humains et de la liberté de conscience (article L.111.1 C.Education). L’astrologie karmique équivaut à la sentence fataliste, démissionnaire des individus, résultant des interprétations fantaisistes des faux mouvements planétaires par les astrologues.


Dans une société de libertés, l’expression des croyances est autorisée, sous réserve qu’elles émanent, pour leur propagation, des personnes accréditées d’un ministère pastoral propre aux religions concernées (temple, ashram etc…)


Face à une offre commerciale, civile, contenant, ou concernant du karma (vidéo, cours d’astrologie, consultations, livres, cd, dvd, conférence payante, etc…) émanant d’un prestataire astrologue, auteur d’ouvrage, créateur de vidéo, réalisateur de film, musique etc… Soit vous l’ignorez, et la laissez prospérer par votre inaction. Car en le sachant, sans réagir, vous en devenez complice, en vous abstenant par application de la sentence éthique « si tu es témoin d’une escroquerie et que tu ne la dénonces pas tu es toi-même un escroc. »


 Soit vous signalez cette activité au Procureur de la République  en lui exposant qu’un astrologue commerçant, ou prestataire, usurpant, sauf preuve contraire, la qualité de ministre d’un culte hindouiste, vend des prestations, ou des produits, prodigues des avis, des conseils, ou des recommandations, présumés illicites, à propos du karma, contre de l’argent, en indiquant le montant demandé pour le produit, ou le service proposé.


Qu’il s’agit en l’espèce d’un abus frauduleux de votre état d’ignorance d’une religion étrangère, ainsi que d’un abus de qualité d’une personne, agissant es dépositaire d’un ministère, ou d’une autorité morale religieuse, pour se livrer à de tels actes. Vous n'avez pas connaissance qu'elle soit autorisée à agir ainsi, car elle ne fait état d'aucun titre pastoral à cet effet.


Adresse du Procureur de la République : celle du tgi le plus proche de votre domicile

 




claude thebault 04/15



 













"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702