ASTROEMAIL
informations juridiques de la consommation de crédulité



Effet Mars la double mystification de Michel Gauquelin




                                                           


Mars, effet mars, Michel Gauquelin, astrologie statistique, statistique de l'astrologie





(c) astromystification 2017


  34 ans de mystifications relativement à l'effet Mars de Michel Gauquelin  


english abstract : Since the 80's, Mars Effect still continue to hypnotise some people attracted by paranormal phenomenoms, like the following idea : "planets give signature to choice the best of us to lead".


Astroemail studied the basis of mars effect build by Michel Gauquelin, and found proofs of mystification : erroneous astrology planets positions, heliac elevations not corresponding and some time scale problems calculating.


Mars effect was a dangerous idea, because it was a social Spencer Darwinism concept, for choice erroneous "most adapted" people to lead the society. Ultraliberal doxa, actual New World Order.


Thanks Skeptics, even they still not understand where are Mars Effect weakness and failures, they stopped the nightmare and propagation of this silly Gauquelin concept. An extension of Paul Choisnard's mind, the devil of french astrology rebirth in 1900.  


Text published only in french.



réponse à l'article de NEXUS 113 daté nov-dec 2017


L'édition nov-dec 2017 de la revue NEXUS, N°113, publie un article selon lequel les statistiques prouvent l'astrologie. Notamment celles de Michel Gauquelin, présenté comme un martyr. Le lecteur curieux note l'usage d'un effet de cadrage pour attirer l'attention. Celui consistant à accoler dans un titre, ou dans une mise en page, une référence mathématique "les statistiques" à un élément irrationnel ou de croyance, l'astrologie. Sans que ce soit pour autant un oxymore, se rapportant à un effet de rhétorique consistant à rappocher deux éléments syntaxique opposés comme par exemple l'expression "vieillir jeune".


L'article superficiel de Nexus

Couverture sobre comme la mise en page de l'article, dénuée de chiffres, alors que l'auteur est censé apporter des données compilées selon lesquelles les statistiques "prouvent" l'astrologie. Une indication matérielle que l'auteur maitrise mal son sujet, ou en tout cas que son propos ne dépasse pas les généralités.C'est bien dommage!

les théories de Gauquelin méritaient un article plus fouillé et circonstancié pour le prix de 7 euros


l'auteur de l'article que publie NEXUS, dans sa dernière édition de l'année 2017, s'exprime comme un adepte du conditionalisme de JP Nicola. Car il développe des propos sur les correspondances entre les angles d'une pancarte(1) astrologique et les trois éléments employés en astronomie lever, culmination,et coucher planétaire. Propos faux, à partir desquels il expose que Michel Gauquelin apportait la preuve de l'effet mars. Pour celles, et ceux, qui ignorent de quoi il s'agit, Michel Gauquelin imaginait que la position de Mars dans un des angles des pancartes astrologiques se rapportait à une exceptionnelle signature notamment chez les sportifs. Ce propos fut développé au cours des années 1960 à 1980 avec l'essort de la culture pop américaine dite du new age. Tendance équivalente par comparaison avec d'autre périodes telle que le romantisme notamment au XIXe siècle. Une des retombées de la culture New Age se traduit actuellement par les articles tendance sur la nutrition. Les baies à consommer, les compléments alimentaires etc...De quoi susciter des idées fausses et donner matière à faire du business.


L'auteur de l'article de Nexus ne donne, hélas, aucun chiffre, ni aucune donnée sérieuse à se mettre sous la dent, pour permettre au lecteur de comprendre comment Michel Gauquelin élabora ses statistiques. Notamment ses critères de sélection, le nombre de cas soumis à échantillon, et la méthode.


Les statistiques infirment l'astrologie

L'auteur de l'article publié par Nexus se livre à une apologie du géocentrisme. Sans expliquer que les astrologues emploient un système de mouvements planétaires totalement dénaturé. Par exemple les données planétaires des astrologues ne correspondent pas aux données vraies des positions planétaires réelles. Le système de Gauquelin repose sur ce mécanisme. Afin de convaincre les scientifiques, ainsi que la principale organisation de sceptiques dirigée par Paul Kurtz, Michel Gauquelin compila les données natales des vainqueurs des principales rencontres sportives, afin de démontrer un des propos de l'astrologie selon lequel la force, et la réussite sportive, correspondent à un effet mars. C'est à dire à une position particulière de Mars relevée dans des milliers de pancartes de sportifs recensés par ses soins. Il en compila jusqu'à 20 000.


A ce niveau du raisonnement on se rend compte de l'usage d'une manipulation appelée biais du survivant, ou encore diagonale de Diagoras. Diagoras de Mélos était un athée notoire dont la tête était mise à prix par les archontes d'Athène pour son impiété. Les propos de Diagoras sont rapportés par le philosophe Diogène Laerce. Ainsi en méditerranée, à cette époque de l'antiquité, les tempêtes causaient des catastrophes maritimes effroyables en vies humaines. Une des solutions immédiates consistaient à se réfugier dans la prière adressée aux divinités. Les temples faisaient le plein de fidèles et d'oboles financières. Lorsqu'une tempête survenait, il était d'usage de peindre en icônes les visages des rescapés et de les exhiber en déclarant qu'ils furent sauvés du naufrage par le secours des dieux. Des prêtres ayant montré ces icônes à Diagoras s'attirèrent cette réponse de sa part "je sais bien que c'est la coutume de montrer les icônes des rescapés. Mais où sont les icônes de ceux qui sont morts. Eux aussi prièrent les dieux et donnèrent des oboles. Or ils sont morts! Les dieux ont-ils leurs têtes en faisant des préférences entre ceux qui les prient?". Diagoras doutait que la prière soit la solution adaptée au problème. De fait la solution était technique. Les navires étaient peu solides, mal conçus, la technologie navale de cette époque s'avérait incapable de produire des navires en état de résister aux tempêtes en méditerranée.


La sélection des "meilleurs" selon Gauquelin consiste en une application de la théorie nazie selon laquelle dans toute activité des meilleurs existent, et que leur "signature astrale" est détectable. Cette théorie fait l'impasse sur la Diagonale de Diagoras, selon laquelle dans une compétition sportive il convient d'analyser les données de tous les compétiteurs, au lieu de ne sélectionner que le gagnant. Gagner ne signe jamais le meilleur. Par exemple la loi de Galton indique l'existence d'une régression mathématique vers la moyenne. Un succès survient après un échec, ou s'oublie par un échec. Le succès n'est pas éternel. Vainqueur un jour ne signifie pas vainqueur toujours. Gauquelin, ainsi que le disait Diagoras, dans l'antiquité, faisait des préférences. Il avait ses têtes. Elles se retrouvent dans ces données.Notamment le logiciel Astro PC vendu par la société Auréas en diffuse. Il est ainsi facile à partir de 2088 "champions" sélectionnés par Gauquelin de vérifier les données héliaques réelles. Héliaque, ce terme se rapporte aux levers, culminations et couchers planétaires réelles accessibles dans les logiciels d'astronomie. On observe ainsi sur pièce que les données de Michel Gauquelin sont fausses. Nous les avons étudiées en détail, et publiées dans l'édition d'Astroemail 134. Michel Gauquelin s'est suicidé pour échapper aux conséquences de la découverte de ses manipulations.


A plusieurs reprises nous avons énoncé la loi de Krivine(2) selon laquelle "l'astrologie ça ne marche pas, ça n'a même jamais marché". Pour cela il faudrait que l'astrologie ait des jambes. Avoir des jambes signifie tenir debout sur une mécanique planétaire réelle. Vous ne pouvez, à partir d'une mécanique planétaire faussée, comme celle des mouvements de l'astrologie, obtenir des statistiques utilisables. Cela se rapporte à une loi dite de l'erreur formulée par Léonard Euler et le réverend Bayes. Dite loi Euler Bayes, selon laquelle des observations faites avec un instrument imparfait donnent des résultats imparfaits. Les astrologues donnent ainsi un pas régulier en degré de progression des mouvements planétaires, alors que les observations planétaires accessibles dans les éphémérides astronomiques contredisent cette affirmation. Chaque planète a une vitesse, laquelle tient compte des variations de son mouvement sur son orbite. Or les astrologues emploient un système selon lequel les planètes dépourvues de mouvement orbital se retrouvent sur une même ligne d'horizon avec un pas de déplacement régulier. Lorsque vous confrontez une pancarte astrologique avec un relevé réel, plus de 80° des données astrologiques sont fausses.


exemple d'erreur des astrologues : le point vernal qu'ils situent à 0° sans précision. Alors que le point vernal est atteint lorsque la terre et la lune se trouvent chaque année au degré 180 de l'orbite de la Terre de plus de 9 000 0000 de kms, ici en 2017 le 20 mars. La terre se trouve à 0° de son orbite les 21 et 22 septembre.



Contraitement au propos publié par NEXUS l'astrologie n'est pas prouvée, et même ne prouve rien. L'astrologie constitue un mode de traitement mental, inadapté, du trouble généralisé de l'anxiété répertorié au DSM 5.


Afin de donner la preuve de l'ouverture d'esprit d'Astroemail nous avons fait, pendant l'été, la promotion du SOTA 2017. Le SOTA désigne la réunion des astrologues, en Amérique du Nord, ayant un propos à faire connaitre, sous le terme de State of the Art. Etat de l'Art en somme. Réunion périodique d'échange des idées entre des personnalités ayant une influence. Lors du SOTA 2017 aucune idée nouvelle ne se manifestait dans l'Etat de New York. Notamment personne parmi les américains, et les canadiens présents, ne fit état d'observations sur la nécessité d'intégrer la terre dans leurs observations. En Europe un italien se distingue depuis 2009 en faisant cette démarche. En soi un progrès de la réflexion sans que l'on observe encore ce qu'il en déduit. Nous savons, depuis 1993, que la seule influence planétaire connue, sur la vie des individus est d'origine terrestre. Cette information est due à Ladislas Robert, lors du colloque de physique tenu à Paris de 08/12/1993. Ladislas Robert mettait en évidence les oscillateurs cellulaires avec la variabilité de la rotation terrestre de 24 heures. La lune a stabilisé la terre. La terre exerce sur les cellules humaines des cycles de vieillissement différenciés. En clair ce n'est pas Mars que les astrologues devraient étudier, mais la Terre. Les observations devraient se faire sur le sol foulé par les astrologues tous les jours. Inutile de lever les yeux au ciel.

Mais là encore, comme pour le SOTA 2017, il est nécessaire d'appliquer la loi de l'erreur Euler Bayes. Lors du SOTA nous avons été parasité par la secte NAZIE de New York des artisans de lumière. Notamment le guru de la secte NAZIE, un certain jean michel Lacroixdelafayette -un nom à dormir dehors- contactait séparément les intervenants, afin de se plaindre qu'astroemail lui avait piqué son bébé, en bloquant ses revenus financiers depuis l'été. Qui n'entend qu'une cloche n'écoute qu'un son. Les intervenants du SOTA limitèrent leur participation craignant de se voir, eux aussi, dépossédés. Charles de Codren l'écrivait en 1630 "inutile de perdre son énergie pour réparer le supposé". Peu nous importe que les intervenants du SOTA croient le guru d'une secte NAZIE non représentative, dépourvue d'influence.C'est leur problème.


Il reste que l'astrologie n'a pas démontré sa pertinence car elle en est encore à l'âge des cavernes. Ce qui explique notamment qu'en 1628, Charles de Condren, formé à la scholastique du Moyen Âge, énonçait une loi que Jean Baptiste Morin son contemporain fut incapable de réfuter : "les planètes corps solides sont sans influence psychiques". Il n'y a pas d'effet Mars, ni physique, ni non plus psychique. On observe en revanche beaucoup de délires, lesquels font les affaires des escrocs depuis la nuit de temps.      

-

L'Effet Mars : l'illusion d'une fausse méritocratie de pacotille.


NOTE IMPORTANTE

sur Astro PC 9.5 dans Astro-PC “Sports_Gauquelin.gam_” (2088 thèmes). Ce fichier inclus les corrections sur les données de naissance que Michel Gauquelin a annoté dans son fascicule de sa bibliothèque personnelle “Les sportifs de Michel Gauquelin".


L'Effet Mars Démonté :

une étude de 26 pages illustrées d'exemples vrais avec Roues de Pythagore + relevés héliaques réels  


Références de l'étude

- exemples tirés du fichier de 2088 sportifs établi par Michel Gauquelin

- Astro PC Pro 9.5

- Moshier Ephemeris pour les vérifications astronomiques sidérales et JPL

- Planetary V pour les contrôles astronomiques des élévations héliaques

- "Skepticism and Humanism", Paul Kurtz

- Skeptical Enquirer

- Journal of scientific exploration

- Pierre Perradin "effet mars"

- "Is a Mars effect?", Michel Gauquelin

- Françoise Gauquelin "Conseils pour l'astrologie statistique" (cura.free.fr)

- "Effet Mars, pourquoi Michel Gauquelin s'est planté" Astroemail 130




Le détail de l'étude infirmative de l'effet mars est publié dans Astroemail 134



Claude Thébault et Gauthier de Bruges

Éditeur d’astroemail et d’astromystification




1°) Kahneman & Tversky Heuristics and biases Cambridge Press 4 tomes


11/17



(1) pancarte astrologique : ce terme provient de la Pantagruéline Pronostication de François Rabelais pour désigner les cartes des astrologues. Depuis 1900, le dessin élaboré par Choisnard se rapporte aux panneaux de la circulation routière. De ce point de vue le terme pancarte, de Rabelais, conçu en 1534, s'applique encore.

(2) Jean Paul Krivine, physicien Français, s'amuse chaque fois que cette loi, qu'il formulait en 2009, est citée.






®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702