de Jospin 2002 à Hollande 2016





RETRAITS POLITIQUES    




Epuisement du vivier des hommes politiques Français avec les primaires et le mandat de 5 ans



RETRAITS TEMPORAIRES OU DÉFINITIFS?


On pourrait croire qu’un nouveau phénomène, de type Benoit XVI, apparaissait en novembre 2016, en France, avec les retraits consécutifs de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Hollande de la vie politique. Le premier ayant déclaré se retirer de la politique, suite à son échec au premier tour des primaires de novembre 2016. Et le dernier, 15 jours après, renonce à se porter candidat aux présidentielles de 2017, le 1er décembre 2016.


Ce serait oublier que bien avant le pape, Lionel Jospin ouvrait la voie, en se retirant de la vie politique  en 2002, suite à la ré élection de Jacques Chirac aux présidentielles. Après Jospin ce fut le tour de Chirac laissant la place à Sarkozy, pour cause de diminution de ses facultés intellectuelles, après un avc au cours de son second mandat. Sans oublier le retrait de Dominique de Villepin, son premier ministre.


Si l’on fait le compte 2002 Jospin, 2007 Chirac, Villepin, 2016 Sarkozy, Juppé, Hollande. La politique française se jospinise en 14 ans, sous l’effet des circonstances, au lieu de se Benoitizer. Le pape avait prévu de longue date de démissionner, afin d’abréger son pontificat, alors que les politiques Français s’inclinent devant l’événement de leur éviction. C’est toute la différence.


Il convient aussi d’en tirer la conséquence immédiate. Jospin tenta de faire un comeback sans succès. A l’exception de Chirac, intellectuellement diminué, les trois autres retraits ne peuvent être considérés comme définitifs, sauf trépas. Cela signifie, qu’à la moindre occasion, l’une de ces trois personnes sera tentée de revenir sur le devant de la scène, en croyant entendre l’appel intérieur du pays, en déclarant faire don de lui-même à la nation solennellement. Le Général de Gaulle disposait d’une légitimité historique, à cause de l’appel du 18 juin 40 à user de cet argument. Ses successeurs, de quelque bord qu’ils soient, s’en trouvent privés. En toute logique, on doit s’attendre à la manifestation d’un temps fort de crédulité politique à venir, au cours duquel, un individu prétendra être en mesure, par ses promesses, de changer la France. En quelque sorte un épisode ordinaire de médiacratie car les trompettes retentiront pour la circonstance.


Retrait de François Fillon

Le 24 avril 2017, après le 1er tour des élection présidentielles, l'ex premier ministre François Fillon renonçait à ses responsabilités politiques en refusant de mener son parti aux élections législatives. Le système des primaires fait une victime de plus. L'actualité nous conduit à archiver les pages astropolitiques qui lui étaient consacrées.


Gdb et φclaude thebault 12/2016 et 24/04/2017

L’actualité nous impose d’archiver les pages astropolitiques consacrées à Sarkozy, Hollande, Juppé notamment afin de les réunir dans un pdf


 



















"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702