NOUVELLE LUNE 20 MARS 2015

éléments


(c) astroemail 2015


la réalité de deux éclipses consécutives




Nouvelle Lune 20 mars 2015


Le 20 mars 2015 deux éclipses consécutives se forment. La première une éclipse synodique de Nouvelle Lune à 09h37 TU, la seconde une éclipse totale le Soleil 10 minutes après, de même intensité.


Il convient tout d'abord de localiser la Lune, lors de ces deux événements.


Les astrologues soutiennent qu'elle se trouvera à la longitude sidérale 359. C'est erroné puisque la Lune satellite de la Terre, se déplace avec elle. Elle ne peut se trouver, en même temps, à la longitude 179°02 avec la Terre, et en même temps à l'opposé, à 180° longitudes de cet emplacement. La bi localisation planétaire n'existe pas, sauf dans l'imagination facétieuse de l'astrologue Robert Gouiran, auteur d'un livret d'astrologie de science fiction. Voici la carte, afin que vous vous rendiez compte, visuellement.


éclipse de Nouvelle lune 20 mars 2015  montrant la lune en gris orbitant autour de la Terre


La Lune à 357 913 km de la Terre à cet instant précis, le Soleil à 150 millions de km.



Lune, ayant une course locale autour de la Terre, voici à partir du relevé de ses positions, la forme REELLE, via ses librations.


les astrologues dessinent un cercle, en réalité, en fonction des positions successives vous obtenez une ellipse. Le croisement des pointillés rouges donne la position le 20 mars lors des deux éclipses du jour, ainsi que les degrés sélénographiques, et la distance de la terre. Les éclipses se forment près du point zéro de l'orbite de la lune proche de la terre. Une position banale. Le 1er décembre 2014, la Lune y passait déjà, sans produire d'événement particulier.



Vous observez, immédiatement, que le degré 0 de la lune se trouve en 2015 à une distance différente de la Terre, que sa position le 1er décembre 2014. Le 20 mars 2015 à 357 913 km. et le 1er décembre 2014 à 372 164 km. Soit 14 261 km de différence entre les deux dates.


Quels sont les effets physiques?

Depuis l'expédition de sir Arthur Eddington, au Brésil, pour observer l'éclipse totale du 29 mai 1919, nous savons que l'effet est immédiat. La lumière du soleil met 8 minutes à nous parvenir. Ce qui signifie que si le Soleil s'éteignait, brusquement, on s'en apercevrait que 8 minutes après. La lumière transporte deux énergies sous formes d'électricité et de magnétisme, ayant un poids.Les astrologues l'ignorent.


Les éclipses synodiques se produisent deux fois par mois, soit en moyenne 24 fois par an, à 15 jours environ d'intervalle. Lorsque des éclipses surnuméraires se produisent, comme le 20 mars cela donne deux éclipses consécutives, lesquelles agissent, par l'effet magnétique de la Lune sur les océans terrestres selon deux effets cumulatifs, séparés par quelques heures. Tout d'abord une compression des eaux, puis ensuite une extension. Se traduisant par les mots de marée basse et marée haute. Ce qui se produit avec les océans doit aussi se produire dans les organismes humains. Bien qu'aucune donnée statistique ne soit publiée, les effets des marées, notamment lors des éclipses, doivent se ressentir dans la circulation sanguine similairement. Exposant notamment les hypertendus, et toutes les personnes ayant des problèmes de tension à partir de 45 ans.


Il serait utile de disposer de tables de mortalité des populations vivant dans les zones maritimes immédiates, et les villes portuaires. En croisant les tables des marées, avec les statistiques démographiques locales, puisque ces données sont diffusées, gratuitement, par l'insee régional Poitou Charentes.Pour les personnes, habitant La Rochelle, intéressées par cette recherche à titre d'exemple.


Les astrologues ne sont ni statisticiens, excepté les Gauquelin, disparus, ni non plus toubibs. Ils se prétendent psychologues, sans avoir fait d'études, comme le bourgeois gentilhomme de Molière. Alors leurs prévisions selon lesquelles Obama va divorcer de sa femme Michelle. L'envoi prochainement du monstre Godzilla, par les américains, en Ukraine, pour rétablir l'ordre. L'annonce de la découverte par les astrologues "humanistes" d'un gisement de karma préhistorique, sous les glaces de l'Alaska. Sa cotation prochaine au CAC 40 pour l'astrologie financière. Tout cela appartient au domaine des cartoons.


Pour terminer ce tour d'horizon, la  publication des données des événements du 20 mars 2015 indique qu'ils se produisent sur la longitude 179. Il manque plusieurs minutes pour avoir le compte rond, 180. Les angles du jour diffèrent des écarts angulaires de la géométrie circulaire. Des longitudes en "moins", ou en "plus". Il existe des événements, comme le 20 mars 2015, où rien ne "colle" exactement.


La Terre, et la Lune seront le 21 sur la longitude 180, et le Soleil "apparent" à 358, encore le même écart de 178. Le 22, la Terre sera à 181 de longitude, sur son orbite, et ce sera fini pour l'alignement équinoxial. L'angle dans tous les cas doit être EXACT.


Le 20 mars éclipse de soleil à la longitude 179. Classée dans le Saros 120 de 02h19




Le 20 mars on assiste à deux événements imparfaits,deux éclipses de Soleil consécutives dans lesquelles les 3 planètes, inexactement alignées, manquent l'équinoxe de printemps. Cela arrive! les planètes échouent à leur examen de passage. L'équinoxe de printemps loupée, qu'en sera-t-il pour l'autre?





gdb 03/15














"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


                                                  Engagement consommateur   droits intellectuels

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702