space-products
4-eclipses-mars-2016


ÉCLIPSES DU 9 MARS 2016





A la différence des mois de janvier et février 2016 pour lesquels la Lune se trouvait au dessus du lien barycentrique Terre Soleil, cette fois en Mars les 3 corps sont convenablement alignés. La conséquence immédiate à en retenir caractérise la prolongation des champs électromagnétiques Soleil Lune Terre à plein effet. Dans le sens de l'observation de Pierre Curie pour la transmission correcte des énergies.


schéma du double événement du 9 mars 2016


Les lecteurs des Pages Abonnés Astroemail connaissent les éléments techniques qui sont ici non cités.


Retenez simplement que chaque mois se produisent 2 éclispes synodiques à échéances régulières de quinzaine de jours appelées communément Nouvelle Lune et Pleine Lune.


Dans le cas du mois de Mars 2016 on relève 2 éclipses surnuméraires ce qui en fait 4 en tout dans le mois. Lesquelles se produisent les mêmes jours que les synodiques de Nouvelle et Pleine Lunes.


Les surnuméraires surviennent à intervalle de 10 à 15 minutes maximum.


Il convient d'observer en plus le halo du cône d'ombre et de pénombre formé dans l'espace lors de ces événements.


formation du cône d'ombre et de pénombre le 9 mars 2016 lors des 2 événements du jour



Contrairement à ce que les astrologues soutiennent, le 9 mars la Lune ne se "trouve" pas dans le Verseau à des centaines d'années lumière. Mais à 364 876 km de la Terre, à la longitude sidérale 168°48', ainsi qu'à la longitude locale de son orbite de 349°. Inutile de chercher des explications ailleurs que là où elles se trouvent.


Les considérations détaillées sur cet événement sont développées en Pages Abonnés mars 2016












Le 23 mars deux éclipses se produisent. D'abord la surnuméraire de pénombre puis ensuite la synodique de Pleine Lune. Les éphémérides affirment à 11h47 puis à 12h02. Ces horaires sont ceux établis à la sortie du métro parisien, puisqu'il s'agit d'un calcul en temps universel. Or dans l'espace les deux évènements à ces heures là se sont déja produits depuis longtemps. Comment est-ce possible? L'édition de Janvier 2016 des Pages Abonnés d'Astroemail expliquaient aux lecteurs comment appliquer la relativité, découverte par Einstein en 1904.


Autrement dit inutile pour vous de faire des supputations quelconques pour 11h47 et 12h02 le 23 mars. Ni même d'établir des cartes et de rédiger des horoscopes et des pronostications.


Retenez que le 23 mars la Lune se trouvera à la même position sélénographique que la longitude sidérale de la Terre, soit à 183°. Pour la simple raison que ce jour là la Lune sera à 409 044 km de la Terre. Les astrologues oublient que la Lune est le satellite de la Terre et qu'elle ne s'en éloigne jamais. Forcément là où se trouve la Terre, vous avez aussi la Lune.


L'éclipse de pénombre se forme sans que l'alignement  soit régulier. Voici ci dessous le schéma pour vous en rendre compte.


le halo d'ombre et de pénombre se projette au dessus de la latitude de la Lune. Un indication selon laquelle les ondes électromagnétiques définies par Pierre Curie ne sont pas alignées du Soleil à la Lune.


L'évènement se produit dans l'espace 7 heures plus tôt. Voici ce que l'on relève à 04h. En vert la ligne de l'orbite de la Lune autour de la Terre à 400 000 km.


la Terre le 23 mars 2016 à 04h dans l'espace


à 4h le 23 mars 2016 les ombres de la Terre et de la Lune diffèrent


à 04h50 le Soleil-laTerre-et la Lune sont en position d'alignement pour l'éclipse de pénombre


à 05h05 dans l'espace se produit alors l'éclipse synodique de Pleine Lune


Voila les deux évènements du jour. Que constate-t'on alors, dans l'espace, aux heures données par les éphémèrides?


à 11h01 dans l'espace les ombres de la Terre et de la Lune sont parallèles


La Lune progresse sur son orbite et sa position locale sélénographique évolue de minute en minute. A 11h01 la Lune sort de la pénombre de la Terre. Aux heures données par les éphémérides il n'y a plus rien. La Lune n'est plus dans le cône d'ombre et de pénombre Terrestre. C'est fini.


La Relativité c'est un casse tête pour les astrologues. Pour ce motif ils ne l'ont JAMAIS intégrée. Comme les astrologues ne regardent plus le ciel mais uniquement leur éphémérides mal étalonnées, sans critiquer le travail de Monsieur Santoni de la Sté Auréas, lequel livre à ses clients ce qu'ils lui demande. Et bien les astrologues continuent à raconter des inepties.















®

"diffusion en matière juridique de renseignements et informations à caractère documentaire

en application de l'article 66-1 de la loi du 31/12/1971 reproduction interdite"

Une - Actualités-Editeur -AstroDiko - Astrosofie - Blog -Culture - Magazine - Legalis - Mystifications - Société


            Médiation Extra Judiciaire  Droits intellectuels Engagement consommateur   Argumentaires

                         

                                       ©2017-2003 Tous Droits Réservés www.astroemail.com  ISSN 2267-2702