Blog

 
 

NOV 26  DSK LE COMPLOT : RÉVÉLATIONS SUR LES COMPLOTEURS


posted by genear on November 26, 2011 21:00 | under General




Il faut savoir conclure une prévision. C’est la règle et le moyen de vérifier les résultats obtenus en fonction de la méthode employée dans la formulation d’une conjecture. Le premier Éclairage relatif à l’affaire Strauss Khan, publié sur ce site, s’intitulait DSK LE COMPLOT..et les comploteurs. Six mois après, trois révélations publiques, coup sur coup, accréditent clairement le pronostic élaboré. Celui d’une machination préméditée, par les adversaires du politicien socialiste, sur le fondement de la compromission sexuelle, afin de l’exécuter médiatiquement, politiquement et socialement par un lynchage retentissant minutieusement conçu.



Tout d’abord il convient, pour l’application de la méthode mise en œuvre, de rappeler la configuration de base, le sens retenu pour son interprétation, et sa date.


L’Éclairage «DSK LE COMPLOT…et les comploteurs» mis en ligne le 16 mai 2011 relevait une architecture du ciel dans laquelle


«Les faits, ci-dessus rappelés, accompagnent la station actuelle de Neptune sur le degré 0 des Poissons pendant une durée de 4 mois, c'est-à-dire la longitude 330 de l’écliptique correspondant à la dernière des 12 dodécatémories du grand cercle. Traduisons en clair, le grand vague des impressions projetées dans la collectivité, avec pour correctif l’esprit de détail, de revue, d’inspection, de listage, de recensement de Mercure. En effet, face aux Poissons se trouve le signe de la Vierge, du classement, des rangements, de la catégorisation, du tri sélectif. Le 14 mai 2011, au moment des violences présumées de DSK, Mercure était en Taureau, chez Vénus. Ce qui signifie l’esprit tourné vers le profit de la recherche d’un avantage matériel susceptible de rapporter un intérêt."


Le décryptage de cette disposition, appliquée à l’affaire DSK donnait la prévision suivante:

- DSK était un guignol accommodant tant que sa côte dans l’opinion était Sarkocompatible. Devenu un obstacle encombrant avec ses mirobolantes cotes de popularité, son exécution sociale sur la place publique s’imposait pour l’exemple, afin de dissuader tout successeur éventuel. En ce sens il y a bien complot là aussi.


On retiendra que le pronostic se basait sur le mouvement observé de Neptune maître des Poissons, dans sa relation avec Mercure, maître de la Vierge signe opposé, lequel se trouvait alors en Taureau. Position à propos de laquelle des conséquences étaient déduites, dans le contexte particulier de cette affaire.


Quelle est la teneur des révélations de novembre 2011 au regard du pronostic émis?

Deux déclarations des 18 et 23 relatives à l’exploitation de l’affaire des prostituées du Carlton de Lille, postérieures à celle du Sofitel du 14 mai. La dernière le 26 concerne la publication d’une enquête aux Etats Unis, apportant des faits nouveaux sous un éclairage totalement inédit, annonciateur de rebondissements à venir.


La déclaration du 18 novembre émanait du conseiller direct du président Sarkozy, Henri Guaino. Spécialisé dans l’emploi des amalgames dans la communication, comme de technique de discours. Un professionnel de la subversion du langage et des thèmes politiques avec inversion des valeurs. Un sophiste.


La déclaration du 23, émanait de l’avocat associé de Me Kenneth Thompson, le conseil de Mme Diallo, la femme de chambre du Sofitel, présumée sexuellement agressée par Strauss Khan.


Selon le conseiller de l’Élysée Henri Guaino, l’affaire du Sofitel de New York constituerait un contretemps malencontreux, dans le tempo d’une instruction destinée à éclabousser Strauss Khan. Et dont l’éclatement public était prévu, après la désignation aux primaires du politicien, en qualité de candidat du Parti Socialiste pour l’élection présidentielle de 2012.

- Guaino: sans New York, "Dodo la Saumure aurait fait irruption dans la campagne" de DSK. imaginez qu'il n'y ait pas eu l'affaire de New York, on aurait désigné Dominique Strauss-Kahn comme candidat et on aurait vu +Dodo la saumure+ faire irruption dans le débat" Les Échos 18/11/2011


La formulation de Guaino est intéressante autant par ce qu’elle dissimule que par ce qu’elle avoue. Elle dissimule l’idée d’une manipulation préalable, pour ne présenter que sa manifestation explosive, une fois le candidat désigné. Comment est-ce possible? Henri Guaino explique «"Ce n'est pas un problème de médias mais d'enquête judiciaire". Cela signifie clairement que la voie suivie par les comploteurs, afin d’exécuter Strauss Khan, privilégiait la connaissance directe du secret d’une procédure d’instruction, par une partie régulièrement tenue informée. Autrement dit, le Président de la République, via les renseignements transmis au Parquet sur la conduite, les investigations, les procès verbaux d’audition, et les actes des magistrats instructeurs. En effet, la procédure pénale fait obligation au magistrat d’informer le Parquet du contenu de son instruction. En communiquant les pièces, et éléments du dossier, à chaque acte accompli. Le Parquet informe le ministre, lequel renseigne ensuite le Président. C’est ainsi que la justice est instrumentalisée à des fins politiques.


L’affaire de Lille intéressait le pouvoir politique à raison de la collaboration du patron de la PJ locale en qualité de contributeur direct de DSK en idées politiques policières. Cette proximité a été nécessairement remarquée, l’OPJ semblait promis à une belle promotion dans la hiérarchie du Poulailler en cas d’accession de Strauss Khan à la Présidence. Seconde piste d’information du pouvoir, les réseaux maçonniques. En effet, les responsables du Carlton, selon la presse, seraient des dignitaires à degrés, au sein d’une loge régionale divisée et tiraillée par des dissensions internes. Les liens de Sarkozy avec les maçons sont de notoriété. L’engagement militaire en Libye résulte de la pression d’un frère en la personne de BHL. Autre frère membre du gouvernement Xavier Bertrand.



Seconde déclaration, celle de Me Douglas Vigdor selon laquelle la justice de New York aurait été informée de l’affaire du Carlton de Lille, et de l’évocation du nom de Strauss Khan dans les écoutes téléphoniques supposées.


L’avocat de Mme Diallo rapporte qu’à l’audience de mise en accusation de DSK le 16 mai 2011 à New York, la juge Jackson demanda au procureur à quoi faisait référence le fait précédent de crime sexuel objet de poursuite contre DSK. Le procureur adjoint Mac Donnel répondit que cela concernait une enquête menée hors des États-Unis. La juge abandonna ce moyen. Or en mai il n’y avait aucun précédent crime sexuel connu à l’encontre de Strauss Khan. Puisque la plainte de Mlle Banon ne fut déposée qu’en juillet, soit 2 mois plus tard, et classée sans suite en octobre. Pour Me Vigdor il s’agissait donc de l’instruction de Lille, et selon lui seul un informateur officiel Français a pu renseigner le parquet de New York. Cela signifie l’existence d’une coopération secrète entre le Gouvernement Français et la justice de l’État de New York contre Strauss Khan. Dans quel but? Couler irrémédiablement le politicien socialiste adversaire du président Sarkozy pour les élections de 2012.

- DSK : l’avocat de Nafissatou s’interroge sur l’affaire du Carlton

- Les défenseurs de la femme de chambre du Sofitel soupçonnent la justice américaine d’avoir été informée de l’affaire du Carlton, où le nom de DSK est apparu le lendemain de son arrestation à New York. Le Parisien 23/11/2011



L’enquête du 26 novembre 2011, parue dans «The New York review of books» signée par Edward Jay Epstein, s’intitule «what really happened to Strauss Khan» qu’est-il réellement arrivé à Strauss Khan?


L’auteur de cet article révèle que la société Balckberry rendait public en novembre des informations sur le téléphone perdu par Strauss Khan au Sofitel de New York le 14 mai. Il apparaît que ce mobile a été neutralisé afin de ne pouvoir être localisé, et ses données internes hackées. Selon le constructeur l’auteur de ces actes disposait de connaissances informatiques professionnelles pointues car ces actes sont hors de la portée d’un utilisateur moyen. Sans développer à propos de l’intérêt des conversations et messages échangés via cet appareil, Edward Jay Epstein s’est aussi intéressé aux données informatiques des clés des portes du Sofitel. Et il révèle que Mme Diallo, avant de pénétrer dans la chambre de Strauss Khan s’est rendue dans la suite 2820, laquelle était alors occupée. Le Sofitel a refusé de livrer le nom de son occupant. Puis, après le présumé viol, Mme Diallo s’est à nouveau rendue dans la même suite à nouveau, afin d’y rencontrer encore son occupant.


Epstein révèle aussi que lorsque Strauss Khan prenait sa douche, deux personnes entrèrent dans sa chambre au motif d’y faire le ménage. Epstein observe encore qu’il est très inhabituel de procéder au nettoyage d’une suite encore occupée, dans un hôtel de cette catégorie luxueuse, surtout lorsque son titulaire est présent. D’autant plus que l’une des deux personnes de service utilisa alors la clé de service informatique de Mme Diallo, avant que celle-ci ne s’en serve pour entrer elle-même dans la suite de DSK plus tard. Ce qui est des plus troublants.



Voila un faisceau de présomptions allant toutes dans le sens d’un scénario de compromission sexuelle dans le style le plus classique, tel que l’on en voyait au moment de la guerre froide entre les services secrets de l’Est et de l’Ouest.


L’éclairage relatif au complot contre Strauss Khan ainsi qu’à ses comploteurs évoquait l’idée selon laquelle la chambre du politicien devait être sous surveillance via des moyens électroniques, afin d’enregistrer ses faits et gestes pour s’en servir à son encontre. Cela expliquerait alors les allées et venues dans sa chambre lorsque DSK était sous la douche, afin d’y récupérer des capteurs et leurs contenus. Cette opération n’ayant pu être menée à bien complètement, et vraisemblablement le blackberry emporté par erreur par les visiteurs, Mme Diallo on peut le présumer fut alors envoyée, afin de récupérer du matériel sensible. On a du mal à croire à son «hello room service» innocent pour justifier son entrée chez DSK et passer le plumeau. Ce qui expliquerait ses deux visites consécutives à la suite 2820 la même matinée. Cela reste aussi cohérent avec l’appel tardif du Sofitel pour le présumé viol, et la conduite de Mme Diallo à l’hôpital pour un constat après un délai anormal de 4 heures d’attente. Comme si rien ne pressait. Constat dont le résultat fut négatif, aucune trace de relation sexuelle contrainte et violente ne pouvant être relevée, les rougeurs éventuelles apparentes de son vagin pouvant résulter de l’insertion d’un tampon périodique, lors des règles, ou de traces de relations sexuelles passées. Pour mémoire, dans son rapport de retrait d’instance le procureur Vance précisait que le 14 mai, Mme Diallo portait alors deux culottes, l’une sur l’autre, ainsi que deux collants. Cela fait beaucoup pour un viol présumé en moins de 5 minutes chrono, ainsi que minuté par les inspecteurs. A rapprocher du prétendu viol de Mlle Banon 8 ans auparavant où il ne put dégrafer le jean de la demoiselle anorexique. Une femme plus petite que lui, alors que Mme Diallo dépassait Strauss Khan en taille.


Ces éléments accréditent la thèse d’un complot. Et cela fait rentrer DSK à la suite de Georges Pompidou, en 1969, lorsque le parti gaulliste procéda aux photomontages de scènes de partouzes collectives dans lesquelles fut «photoshopée» la tête de sa femme, afin de ruiner la carrière de l’homme politique, par un scandale de mœurs. Le parti gaulliste de l’époque montra alors son savoir faire en matière de nuisance, et Georges Pompidou tint bon malgré la diffusion de ces photos sexuelles dans le tout Paris de l’époque. Il est vraisemblable que l’affaire DSK soit une réédition de l’affaire Pompidou par la même officine. Les événements à venir préciseront les profils des comploteurs dont on commence seulement à deviner les contours. Au nombre d’entre eux devrait se trouver les services secrets, empêtrés dans un nouveau scandale après le Rainbow Warrior, et son commanditaire, dont le nom est sur toutes les lèvres.



Pour conclure une observation astrologique s’impose. En effet, l’affaire Strauss Khan éclata le 14 mai 2011 comme un coup de tonnerre dans un ciel bleu. On y relevait alors la présence de trois planètes en Bélier: Uranus Jupiter Vénus.


Le 1er juillet 2011, second coup de tonnerre tout aussi retentissant, le procureur Vance annonçait au monde entier que la femme de chambre mentait. Mme Diallo devenait alors Mme Diablo. On relevait dans le ciel deux liaisons Uranus Soleil et Uranus Lune.


Ce 23 novembre 2011 on se retrouve avec l’ingrès de Vénus en Capricorne du 26 comportant des liaisons Jupiter Venus et Jupiter Uranus, ainsi que Soleil Uranus. L’ingrés du Soleil du 22 comportant lui aussi une liaison Soleil Uranus.


Pourquoi ce rappel de configurations? Parce que Strauss Khan possède dans son thème un cycle Jupiter Vénus entre Verseau et Taureau, et qu’après tout il bénéficie d’une forme de chance passive pour la seconde fois après le 1er juillet, en voyant le thème du complot prendre sérieusement de la consistance. Et qu’ensuite, il possède la Lune sur le degré 3 du zodiaque. Or justement cette position est transitée actuellement par Uranus jusqu’au 1er avril 2012.


Dans ces conditions, les prochaines configurations incluant Jupiter Vénus, ainsi et ou Uranus et les deux luminaires, devraient encore apporter leurs lots de rebondissements dans une affaire qui devient désormais un polar.


Pour ces raisons l’illustration cet article s’accompagne de la Une du New York Crimes, en lieu et place de Times, sous forme de clin d’œil médiatique. GDB


comments (0)



1 - 1 of 1

post comment

your name*

email address*

comments*

verification code*





GDB


Depuis 2003 gauthier de bruges anime des rubriques, et publie dans Astroemail, revue mensuelle d'informations astrologiques vendue par email. Ses prévisions attirent l'attention sur des évolutions importantes de la société. Consultez les rubriques "Résultats" de ce site pour votre information, ainsi qu'"Éclairages" dans laquelle il livre ses sujets de réflexion.


Ce blog permet de développer des points de vue à chaud, en réagissant à des faits d'actualité, sans nécessairement les développer dans un article d' Éclairage.



TAGS




RECENT POSTS


DSK LE COMPLOT : RÉVÉLATIONS SUR LES COMPLOTEURS


RÉCEPTION MERCURE MARS ET LES PRÉSIDENTIELLES EN FRANCE


JACK LANG SUR LA LISTE URANUS PLUTON / NEXT ON THE LIST


LA FRANCE SE BACHARISE ELLE AUSSI COMME EN SYRIE


LES HOMMES D'ARGENT AU POUVOIR UNE SOLUTION A LA CRISE?


RSS



ARCHIVE


march 2012


december 2011


november 2011





TOPICS


GENERAL (6)



admin*
















2012-2003 astroemail.com dernière mise à jour